Accéder au contenu principal
FRANCE

Marseille endeuillée par de nouveaux règlements de compte

Le minditre de l'Intérieur Gerard Collomb lors d'une visite aux services de police des quartiers nords de Marseille, le 24 Mai 2018.
Le minditre de l'Intérieur Gerard Collomb lors d'une visite aux services de police des quartiers nords de Marseille, le 24 Mai 2018. Bertrand Langlois, AFP
2 min

Les actes de violence se multiplient dans les quartiers nord de Marseille. Après une fusillade impliquant une dizaine d'hommes armés lundi dernier, un nouveau règlement de compte a fait deux morts dans la cité phocéenne.

Publicité

Deux hommes d'une trentaine d'années ont été abattus de plusieurs rafales d'arme automatique dans la nuit de vendredi à samedi 26 mai dans les quartiers Nord de Marseille, a-t-on appris de source policière. La piste d'un probable règlement de comptes est privilégiée par les enquêteurs, souligne-t-on de même source.

Les victimes ont été tuées à la kalachnikov dans un local associatif du XVIe arrondissement de la ville. A l'Estaque, quartier littoral du nord de la ville, l'assaillant a ouvert le feu dans les locaux où plusieurs personnes jouaient aux cartes, touchant une première victime à la tête. Une seconde a été fauchée d'une rafale au niveau du thorax et de l'abdomen.

Cette fusillade intervient vingt-quatre heures après la visite surprise du ministre de l'Intérieur Gérard Collomb dans un commissariat des quartiers Nord de Marseille où le ministre de l'Intérieur s'est engagé à faire "régner l'état de droit partout".

Le ministre de l’Intérieur s’est rendu dans la cité phocéenne après la descente musclée lundi d'une dizaine d'hommes encagoulés et armés dans la cité de la Busserine, réputée pour ses multiples trafics de stupéfiants. Onze personnes ont été tuées dans des règlements de comptes depuis le début de l'année dans les Bouches-du-Rhône. L'année dernière, on a enregistré 13 règlements de comptes mortels dans le département contre 28 en 2016, le plus souvent sur fond de trafic de drogue dans les cités sensibles de Marseille.

Avec Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.