Accéder au contenu principal

Handball : Montpellier champion d'Europe après sa victoire contre Nantes

Les Nantais n'ont rien pu faire face aux assauts de Mickaël Guigou.
Les Nantais n'ont rien pu faire face aux assauts de Mickaël Guigou. Patrik Stollarz, AFP

Les Montpelliérains ont remporté la seconde Ligue des champions de leur histoire dimanche. Dans une finale franco-française face à Nantes, les coéquipiers de Michaël Guigou se sont imposés 32 à 26 sur le parquet de Cologne.

PUBLICITÉ

Quinze ans après son premier titre, Montpellier est redevenu champion d'Europe de handball en battant Nantes, 32 à 26, dans la première finale franco-française de la Ligue des champions, dimanche 27 mai à Cologne.

Cette victoire doit faire remonter pas mal de souvenirs à deux hommes, l'ailier Michaël Guigou et l'entraîneur Patrice Canayer. Ils sont les seuls qui étaient déjà présents à l'époque quand le MHB avait créé la surprise. Cette fois-ci encore, peu de personnes auraient misé sur les chances du club héraultais en début de saison.

Dans cette finale cependant, une certaine logique a été respectée. Montpellier s'était déjà imposé face à Nantes il y a dix jours en Championnat. Mais on pouvait s'attendre à tout dans ce Final Four complètement fou. Les Montpelliérains avaient réussi un exploit en demi-finale en éliminant les tenants du titre, le Vardar Skopje. Nantes avait éliminé le Paris SG, favori pour le titre, mais qui a dû se contenter de la 3e place

Les joueurs de Patrice Canayer ont d'autant plus de mérite qu'ils auraient pu disputer ce Final Four avec le moral à zéro, après leur défaite, mardi, à Saint-Raphaël, qui va probablement leur coûter le titre national. À moins d'un nouveau rebondissement jeudi lors de la dernière journée.

Montpellier est resté devant toute la partie

Les Montpelliérains ont fait la course en tête (16-13) à la mi-temps, mais ont dû s'y reprendre à plusieurs fois pour creuser définitivement l'écart, les Nantais revenant deux fois à égalité en seconde période. Ils se sont envolés sur la fin, terminant par un 8-2.

Les deux jeunes Français Melvyn Richardson (4  buts) et Ludovic Fabregas (6) ont une fois été éblouissants. Le demi-centre argentin Diego Simonet (6) et le gardien Vincent Gérard ont également joué un rôle décisif.

Pour les Nantais, l'histoire est belle quand même. Le club ne disputait la Ligue des champions que pour la deuxième fois. Et sa victoire sur le PSG en demi-finale restera dans les mémoires.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.