Accéder au contenu principal

Roland-Garros : la championne Ostapenko éliminée, Cornet et Pouille qualifiés

La championne en titre Jelena Ostapenko a perdu dès le premier tour lors de l'édition 2018 de Roland-Garros.
La championne en titre Jelena Ostapenko a perdu dès le premier tour lors de l'édition 2018 de Roland-Garros. Christophe Archambault, AFP

Gaël Monfils et Lucas Pouille ont tous les deux franchi le premier tour de Roland-Garros dimanche, tout comme leur compatriote Alizé Cornet. En revanche, la première journée a été fatale à la tenante du titre Jelena Ostapenko.

PUBLICITÉ

• Ostapenko au tapis

C'est la surprise de la journée. Jelena Ostapenko dit déjà au revoir à Paris ! La jeune Lettonne s'est inclinée dimanche 27 mai dès son entrée en lice face à la 66e mondiale, l'Ukrainienne Kateryna Kozlova (7-5, 6-3). C'est seulement la deuxième fois dans l'ère professionnelle que la tenante du titre est battue dès le premier tour à Roland-Garros, après la Russe Anastasia Myskina en 2005.

• Cornet qualifiée, Venus Williams out

Dans la compétition féminine, la française Alizé Cornet (33e) s'en est mieux sortie que la championne en titre. Pour son premier match depuis qu'elle a été blanchie dans l'affaire de ses trois "no show" aux contrôles antidopage, elle a renversé une situation mal engagée contre la finaliste de l'édition 2012, l'Italienne Sara Errani (74e). Menée 6-2, 2-0, la n° 3 française a fini par conclure sur sa cinquième occasion (2-6, 6-2, 6-3).

"Je m'en suis sortie aussi parce qu'il y avait une ambiance de fou. J'en avais des frissons. J'ai kiffé grave !", a salué Cornet, promise à un duel 100 % français contre Pauline Parmentier ou Chloé Paquet.

En revanche, l'Américaine Venus Williams n'a pas réussi à renverser la vapeur face à la 91e mondiale, la Chinoise Wang Qiang (6-4, 7-5).

• Gaël Monfils à la peine et à l'arrache

Gaël Monfils (38e) a eu besoin de quatre sets (3-6, 6-1, 6-2, 6-1) pour se défaire du jeune Français Elliot Benchetrit (302e, 19 ans).

Mais pour le demi-finaliste de l'édition 2008, ça ne s'est pas fait sans grimacer ni se plier fréquemment, mains sur les genoux, comme pour reprendre son souffle. Il a même fait brièvement appel au médecin dès le deuxième set, pour un ventre douloureux. Et ne s'est pas évité une dernière frayeur au mollet gauche dans le quatrième.

En conférence de presse, le tennisman a expliqué ne pas traverser "la meilleure période de sa vie" personnelle.

• Pouille rassuré, première victoire pour Moutet

Sur le court central baigné de soleil, Lucas Pouille n'a eu besoin que d'à peine plus d'1 h 30 pour écarter le jeune Russe Daniil Medvedev (53e) en trois sets (6-2, 6-3, 6-4). Encourageant alors que le Nordiste de 24 ans se présentait Porte d'Auteuil en n'ayant engrangé qu'une seule victoire lors de la campagne sur ocre, à Rome, pour trois revers d'entrée (Monte-Carlo, Budapest et Madrid).

Grand espoir du tennis français, Corentin Moutet, s'est lui offert, pour son premier Roland-Garros à 19 ans, le vétéran croate Ivo Karlovic (93e), de 20 ans son aîné et 36 cm (!) plus grand que lui, en trois sets (7-6 (9/7), 6-2, 7-6 (7-5).

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.