Accéder au contenu principal

Les Bourses européennes et Wall Street plombées par la crise italienne

Publicité

Paris (AFP)

Les Bourses européennes ont fini en nette baisse mardi, les incertitudes politiques en Italie et en Espagne continuant d'alimenter la nervosité des investisseurs.

La place new-yorkaise était également affectée, l'indice Dow Jones perdant 1,75% à 24.320,10 points et le Nasdaq 0,93% à 7.364,65 points vers 16H20 GMT.

A la clôture, le CAC 40 perdait 1,29% à Paris, le FTSE Mib 2,65% à la Bourse de Milanle Dax 1,53%, l'Ibex 35 de 0,91% en Espagne et le TSE-100 à Londres 1,26%.

Les investisseurs ont été refroidis par l'incertitude politique italienne après le veto mis par le président du pays à un exécutif populiste qui ne garantissait pas le maintien dans l'euro.

Un gouvernement technique provisoire a été nommé mais les marchés redoutent de nouvelles élections qui ne feraient que renforcer les partis populistes et eurosceptiques.

"Il y a deux raisons qui justifient l'inquiétude des investisseurs. La première est que les marchés se méfient toujours des périodes prolongées d'incertitude et la seconde c'est que le mouvement 5 étoiles pourrait désormais durcir sa position eurosceptique", explique David Cheetham, analyste chez XTB.

Le flou politique a pesé lourdement sur le marché italien, avec une remontée en flèche des taux d'intérêt, et via les valeurs financières sur l'ensemble des marchés boursiers européens.

Alors que les marchés subissent de plein fouet les craintes autour de la crise politique en Italie, l'Espagne s'inquiète aussi à trois jours du vote d'une motion de censure contre le gouvernement de Mariano Rajoy vendredi.

Ces inquiétudes pèsent sur le marché de la dette espagnole, dont le taux d'emprunt à dix ans s'est nettement tendu depuis le début de la semaine.

La motion de censure a été déposée par le parti socialiste espagnol, principale force d'opposition, pour tenter de renverser le gouvernement Rajoy, affaibli par un scandale de corruption.

?L'Eurostoxx 50 a cédé 1,56%.?

La Bourse de Paris a terminé en nette baisse (-1,29%).

L'indice CAC 40 a perdu 70,87 points pour clôturer à 5.438,06 points, dans un volume d'échanges nourri de 5,9 milliards d'euros. La veille, il avait reculé de 0,61%.

La Bourse de Londres a terminé en forte baisse de 1,26%.

A la clôture, l'indice FTSE-100 des principales valeurs a perdu 97,64 points à 7.632,64 points, alors qu'il rouvrait ses portes après un week-end de trois jours.

La Bourse de Francfort a fini en nette baisse, le Dax cédant 1,53%.

L'indice vedette a perdu près de 200 points à 12.666,51 points, s'éloignant à nouveau de la barre des 13.000 points reconquise la semaine passée, et le MDax des valeurs moyennes a reculé de 1,29% à 26.279,90 points.

La Bourse de Madrid a clôturé en fort recul de 2,49% à 9521,30 points.

La Bourse suisse a fortement chuté.

L'indice SMI des valeurs vedettes a perdu -1,58% à 8.637,20 points. Toutes les valeurs ont fini dans le rouge.

A Lisbonne, le PSI 20 a baissé de 2,61% à 53698,19 points.

A la Bourse de Bruxelles, l'indice Bel 20 a abandonné 1,89% (soit 72,35 points) sur la séance, à 3.760,51 points

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.