Accéder au contenu principal

En Écosse, la dépendance aux cryptomonnaies va être soignée comme l'addiction aux jeux

Thomas Trutschel/Photothek via Getty Images

Participer au marché des monnaies virtuelles peut être dangereusement enivrant, alerte les experts en psychothérapie.

Publicité

L'établissement hospitalier gère déjà des patients accros aux drogues et à l'alcool. Désormais, l'hôpital Castle Craig Hospital, situé à Peeblesshire, en Écosse, recevra également dans ses murs les personnes addicts aux cryptomonnaies.

VOIR AUSSI : Concours d'ennui à Séoul: des addicts du smartphone mis au défi de ne rien faire

Selon les experts, les patients qui n'arrivent pas à décrocher des transactions de monnaies virtuelles présentent les mêmes comportements addictifs que les patients souffrant d'une addiction aux jeux d'argent.

Comme l'indique Sky News, il n'existe pas de statistiques sur le nombre d'internautes touchés par cette pathologie, même si l'on sait que des millions de personnes dans le monde peuvent être considérés comme traders de cryptomonnaies. Participer à ce marché "procure de l'excitation et opère comme une échappatoire à la réalité", met en garde Chris Burn, un psychothérapeute qui rappelle auprès de Sky News qu'avec le bitcoin, la bulle de spéculation a laissé beaucoup d'internautes sur le carreau.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.