Accéder au contenu principal

États-Unis : accusé de racisme, Starbucks ferme ses cafés pour sensibiliser ses employés

Quelque 8 000 établissements de la chaîne Starbucks vont rester portes closes mardi 29 mai aux États-Unis.
Quelque 8 000 établissements de la chaîne Starbucks vont rester portes closes mardi 29 mai aux États-Unis. Nicolas Asfouri, AFP

Accusé de racisme après l'arrestation injustifiée de deux hommes noirs dans l'un de ses cafés, Starbucks ferme, mardi, l'ensemble de ses établissements aux États-Unis pour sensibiliser ses employés à la lutte contre les discriminations raciales.

PUBLICITÉ

Peut-on apprendre à ses employés à ne pas être raciste ? La chaîne de cafés Starbucks se lance, mardi 29 mai, dans cet exercice délicat, avec une session de formation sans précédent qui entraînera la fermeture exceptionnelle de tous les cafés directement gérés par la chaîne aux États-Unis, soit quelque 8 000 établissements.

Cette initiative inédite, qui devrait mobiliser quatre heures durant quelque 175 000 employés, avait été annoncée le 17 avril par les dirigeants de Starbucks, après l'indignation suscitée par l'arrestation de deux jeunes noirs dans un de ses cafés de Philadelphie.

Rappel des faits : Rashon Nelson et Donte Robinson avaient été priés de quitter l'établissement alors qu'ils voulaient attendre, pour commander, l'arrivée d'une autre personne avec laquelle ils avaient rendez-vous. Pour les contraindre à quitter les lieux, la direction avait alors appelé la police, qui avait procédé à leur interpellation. Filmée par une cliente, l'arrestation était vite devenue virale sur les réseaux sociaux, suscitant la création du hashtag #boycottstarbucks et une série de manifestations.

Après leur interpellation, les deux jeunes hommes noirs se sont accordés sur les termes d'un compromis. Un accord, d'abord, avec la ville américaine, pour un dollar symbolique et le financement d'un programme scolaire, et un autre avec la chaîne de cafés, dont le montrant n'est pas connu.

Pour tenter de calmer la colère suscitée par cet incident, Starbucks avait annoncé, le 17 avril, qu'il fermerait tous ses cafés aux États-Unis durant l'après-midi du 29 mai pour dispenser à ses employés une formation de prévention aux actes discriminatoires.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.