Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Miss Terre : la Libanaise disqualifiée à cause d'un cliché

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Disparition de Jamal Khashoggi : menaces sur la presse

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts d'Arthur Jugnot

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Art contemporain en banlieue : "Ce qui nous intéresse, c'est la mixité du public"

En savoir plus

#ActuElles

Élections de mi-mandat aux Etats-Unis : un nombre record de femmes candidates

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le casse-tête de la frontière irlandaise

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Burn-out : les absurdités du management moderne

En savoir plus

TECH 24

Femmes dans la tech : comment briser le "clic" de verre

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La pêche, une tradition familiale au Grau-du-Roi

En savoir plus

Découvertes

Contre la pénurie dans les greffes, une première cornée humaine a été imprimée en 3D

© Ben Brain/Digital Camera Magazine via Getty Images

Texte par Émilie LAYSTARY

Dernière modification : 31/05/2018

Des scientifiques britanniques ont réussi à créer une cornée humaine en 3D à l’aide de cellules souches. Un progrès de taille pour prendre en charge les lésions cornéennes et lutter contre la cécité dans le monde.

C'est un véritable exploit médical : au Royaume-Uni, des scientifiques de l’université de Newcastle sont parvenus à créer une cornée humaine en 3D à l’aide de cellules souches.

VOIR AUSSI : Un jour, les médecins pourront nous implanter des capteurs sans fil de la taille d'une poussière

En tant que couche externe de l'œil humain, la cornée est la première courroie par laquelle passe la lumière. Chaque année, il en manque 800 en France pour couvrir les besoins de greffes, selon les chiffres du syndicat national des ophtalmologistes de France. À travers le monde, il y aurait environ 10 millions de personnes ayant besoin d'une opération chirurgicale pour prévenir la cécité cornéenne. 

[scald=68978:article_details {"additionalClasses":""}]

Aussi, la création de cornées imprimées pourrait être une solide réponse à la pénurie. Mixées avec une encre bio faite d'alginate et de collagène, celles-ci sont créées en seulement 10 minutes chacune. L'impression 3D, elle, permet de produire une forme adaptée à l'œil du patient. Aujourd'hui, cette technologie impacte le secteur de la médecine en rendant possibles la personnalisation de pièces et la réduction des coûts. Prothèses et implants imprimés étaient déjà une avancée. Désormais, la bio-impression s'annonce comme l'avenir de la médecine régénérative.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 31/05/2018