Accéder au contenu principal

Roland-Garros 2018 : Djokovic monte en puissance, Svitolina prend la porte

Novak djokovic accumule la confiance depuis le début de Roland-Garros 2018.
Novak djokovic accumule la confiance depuis le début de Roland-Garros 2018. Pierre René-Worms, FMM

Toujours aussi difficile de trouver un outsider à la hauteur dans le tableau masculin, où les têtes de série semblent à des années-lumière du niveau affiché par Nadal. À tel point que Djokovic pourrait redevenir le challenger n°1 de l'Espagnol.

PUBLICITÉ

C'est désormais devenu une mauvaise habitude pour Grigor Dimitrov. Tête de série n°4, le Bulgare ne sera une nouvelle fois pas au rendez-vous de la deuxième semaine à Roland-Garros. La faute cette fois à un Fernando Verdasco impitoyable, qui lui a infligé une sévère défaite en trois sets secs (7-6 (7/4), 6-2, 6-4). Une énième désillusion pour Dimitrov à Paris, puisqu'il n'est jamais parvenu à atteindre la deuxième semaine du majeur parisien en huit participations.

Le troisième tour aurait aussi pu être fatal à un autre habitué des désillusions en grand chelem, mais Alexander Zverev s'en est une nouvelle fois sorti. Face au Bosnien Damie Dzumhur, l'Allemand (n°2) s'est fait très peur, écartant notamment une balle de match avant de conclure au forceps un cinquième set longtemps indécis (6-2, 3-6, 4-6, 7-6 (7/3), 7-5). Pas franchement rassurant pour celui que l'on annonçait comme l'un des gros outsiders sur l'ocre parisien.

Le "Djoker" accumule de la confiance

Le constat est certes moins flagrant en ce qui concerne Dominic Thiem (n°7), mais l'Autrichien n'a pour le moment rien d'un épouvantail, lui non plus. Au troisième tour, il a une nouvelle fois laissé filer un set, démarrant en mode diesel face à l'Italien Matteo Berrettini, pourtant 96e joueur mondial (6-3, 6-7 (5/7), 6-3, 6-2).

Dans ce contexte, difficile de passer sous silence la victoire convaincante du revenant Novak Djokovic, qui monte en puissance au fil de ce tournoi. Opposé au spécialiste espagnol Roberto Bautista Agut, le "Djoker" a été bousculé, mais il a su trouver les ressources pour calmer les ardeurs de son adversaire et s'imposer en quatre sets (6-4, 6-7 (6/8), 7-6 (7/4), 6-2). À noter enfin la très belle performance de l'Italien Marco Cecchinato, qui s'est offert le scalp de la tête de série espagnole n°10 Pablo Carreno Busta (2-6, 7-6 (7/5), 6-3, 6-1).

Chez les femmes, petite journée ce vendredi, dont la principale victime se nomme Elina Svitolina. Tête de série numéro 4, l'Ukrainienne a été balayée en deux manches par la Roumaine Mihaela Buzarnescu (6-3, 7-5), pourtant classée au-delà du top 30 à la WTA. Une mésaventure qui n'a en revanche pas frappé Petra Kvitova et Sloane Stephens, initialement prévue en 4e rotation d'un programme conclu plus tôt que prévu en raison, une nouvelle fois, d'intempéries en fin de journée.

Une bonne pluie pour éviter le zéro pointé ?

Côté Français, la pluie a peut-être donné une nouvelle chance aux deux Bleus qui concluaient la journée. Sur le central, Lucas Pouille était mené deux sets à zéro par le Russe Karen Kachanov lorsque sa partie a été interrompue. Une pause à 3-6, 5-7, 1-1 qui fera peut-être du bien au numéro un français, pas franchement dans son assiette ce vendredi.

Pour Gaël Monfils, la donne est un peu différente même si, là encore, l'interruption n'a pas brisé une dynamique en faveur du Français. Face au Belge David Goffin (n°8), "La Monf'" avait parfaitement débuté en remportant le 1er set, avant de prendre l'eau derrière. Les deux hommes reprendront à 7-6 (8/6), 3-6, 2-3.

En revanche, même la pluie n'a pas pu sauver Pauline Parmentier du naufrage. Opposée à la Danoise Caroline Wozniacki (n°2), la tombeuse d'Alizé Cornet au tour précédent a concédé les onze premiers jeux de la rencontre. Et malgré un réveil tardif à 6-0, 5-0, elle a logiquement laissé filer l'opportunité de se qualifier en 8e de finale (6-0, 6-3). Des huitièmes qui ne verront pas non plus Gilles Simon, qui a été très logiquement balayé par le Japonais Kei Nishikori en trois sets secs (6-3, 6-1, 6-3).

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.