Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Mangés par les requins en mer ou par les gros poissons de la politique"

France 24

A la une de la presse, ce lundi 4 juin, un nouveau naufrage de bateau de migrants en Méditerranée, la visite d’un centre d’accueil pour migrants, en Sicile, par Matteo Salvini. La Française Caroline Garcia en huitièmes de finale à Roland-Garros. Et des chaussures très moches.

PUBLICITÉ

<span><span>Le + </span></span>: Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre <span><span>i</span></span><span>Phone</span> ou sur <span>tout autre mobile</span>. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur <span>Facebook</span>

 

Dans la presse, ce matin, le naufrage, ce week-end, en Méditerranée, d’un bateau transportant des migrants, tunisiens pour la plupart. Au moins 48 d’entre eux ont trouvé la mort.

 

Ce nouveau naufrage est évoqué par le site tunisien Babnet, qui résume ainsi le dilemme des Tunisiens poussés à l’exil: «finir mangés par les requins, ou par les gros poissons de la politique». D’après le site, les hommes et les femmes qui ont tenté en vain leur chance en Europe sont partis de chez eux car ils n’avaient pas d’espoir, en Tunisie. La faute, selon Babnet, à la classe politique, accusée de ne pas se préoccuper des conditions de vie des Tunisiens, confrontés au chômage de masse et à la baisse de leur pouvoir d’achat –une pauvreté qui les pousserait à s’exiler en masse - au point que les Tunisiens sont devenus la deuxième nationalité, après les Erythréens, à débarquer en Italie – alors qu’ils se situaient à la huitième place l’année dernière.

 

En Italie, justement, le nouveau ministre de l’Intérieur italien,Matteo Salvini, s’est rendu hier dans un centre d’accueil pour migrants en Sicile. Le chef de la Ligue a d’emblée cherché à imprimer sa marque, en déclarant: «le bon temps pour les clandestins, c’est fini: préparez-vous à faire les valises» - une déclaration à la une du Figaro – qui précise que Matteo Salvini a aussi annoncé son intention de fermer les ports italiens aux navires des organisations humanitaires venant au secours des migrants en mer – des ONG assimilées à des «complices de trafiquants». «En Sicile, l’allié de la patronne du Rassemblement national, Marine Le Pen, a déroulé son discours xénophobe», critique L’Humanité, qui fustige ces «dangereux premiers pas de l’extrême-droite italienne», en assurant que c’est la Ligue, qui se retrouve pour la quatrième fois au gouvernement depuis 1994, qui «donne le la» de ce nouveau gouvernement italien, face à un Mouvement 5 Etoiles «inexpérimenté». Matteo Salvini, «le vice-président xénophobe» du Conseil italien, à la une, également, d’El Pais. «Salvini répète que l’Italie subit une invasion», relève le quotidien espagnol, qui rappelle néanmoins que le nombre de migrants arrivés dans le pays – 630 000 au total, ces quatre dernières années-, a diminué de 70% depuis le début de 2018.

 

En France, le mouvement social contre les réformes d’Emmanuel Macron semble marquer le pas. Entre une grève de la SNCF qui semble s’essouffler, une mobilisation étudiante qui ne prend pas et des manifestations décevantes, la «convergence des luttes» espérée par ses opposants ne se matérialise pas - d’où la question de Libération, qui se demande si c’est Emmanuel Macron qui va «gagner». Manifestations clairsemées, taux de grévistes au plus bas, réforme de la SNCF bientôt adoptée. Emmanuel Macron a-t-il plié le match?», répète Le Parisien – qui estime que le président «semble avoir emporté la première manche contre les syndicats».

 

Un mot, également, de cette bonne nouvelle, annoncée hier à Chicago, aux Etats-Unis. Cette avancée majeure fait la une d’une bonne partie de la presse outre-Manche, notamment du journal The I, qui rapporte que de nombreux patients souffrant d’un cancer du sein ou du poumon peuvent éviter la chimiothérapie et ses effets secondaires, notamment jusqu’à 70 % des femmes atteintes d’un cancer du sein, grâce à un test génétique, qui indique si elles peuvent se contenter de médicaments hormonaux ou non.The Daily Mirror évoque une «révolution» pour les femmes atteintes du cancer du sein - une avancée qui pourrait éviter à 5000 d’entre elles de passer par l’épreuve de la chimiothérapie, rien qu’au Royaume-Uni et au système de santé britannique, qui n’est pas très en forme, d’économiser plusieurs millions de livres.

 

A Roland-Garros, la Française Caroline Garcia affronte cet après-midi l’Allemande Angelique Kerber en huitième de finale. «A Roland-Garros, le tennis français, c’est elle», salue L’Equipe – auquel la joueuse de 24 ans, septième joueuse mondiale, a confié ses ambitions: «gagner un grand chelem», et «soulever la coupe», samedi prochain. Caroline Garcia confesse, par ailleurs, aimer faire du shopping pendant son temps libre. S’adonnera-t-elle après Roland-Garros à cette passion qui dévore de plus en plus de victimes de la mode, à en croire The Guardian? La passion pour les chaussures moches – c’est un euphémisme, puisque le quotidien britannique fait état de la mise sur le marché de modèles dont je vous laisse juges, la «croc chaussette», de ravissants sabots en plastique, avec chaussette intégrée ou encore la «claquette banane» - LA chaussure des sportifs décontractés, avec une pochette pour ranger ses clés et autres babioles…

 

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française(du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale(du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.