Accéder au contenu principal

Roland-Garros 2018 : Garcia au tapis, plus aucun Français dès les quarts

Caroline Garcia n'a pas tenu le choc face à l'Allemande Angelique Kerber.
Caroline Garcia n'a pas tenu le choc face à l'Allemande Angelique Kerber. Pierre René-Worms, FMM

Quart de finaliste à Roland-Garros en 2017, la Française Caroline Garcia n'a pas réussi a rééditer sa performance, sortie en 8e de finale par l'Allemande Angelique Kerber. Une journée qui a également vu Serena Williams abandonner sur blessure.

PUBLICITÉ

Jusqu'ici, Caroline Garcia était parvenue à passer entre les gouttes. Mais au soir de son 8e de finale face à l'Allemande Angelique Kerber, la douche est totale pour le clan français à Roland-Garros. En milieu d'après-midi, sur un court Suzanne Lenglen pourtant totalement acquis à sa cause, la dernière représentante des Bleus porte d'Auteuil n'a même pas fait illusion face à l'ancienne numéro un à la WTA : balayée en moins d'une heure (6-2, 6-3), elle n'a jamais semblé en mesure de faire honneur à son statut de tête de série n°7.

Frustrant pour Garcia, qui aura au moins eu le loisir de défendre ses chances. Serena Williams, qui effectuait son grand retour à Paris, s'est elle inclinée sans livrer bataille. Alors qu'elle montait en puissance au fil des tours, l'Américaine a été contrainte de déclarer forfait alors que se profilait un duel alléchant face à sa grande rivale, la Russe Maria Sharapova. Une défaite par forfait justifiée par une douleur pectorale qui met un terme à ses ambitions sur cette quinzaine.

Wozniacki out, Halep dans le bon rythme

Pas verni ce lundi, le tableau féminin a également connu la perte de la numéro 2 mondiale Caroline Wozniacki, qui n'est jamais parvenue à rentrer dans son match face à la Russe Daria Kasatkina. Elle s'est inclinée en deux manches (7-6 (7/5), 6-3) au terme d'une belle galère débutée dimanche soir et interrompue par les orages.

Il n'y aura en revanche pas eu de coup de tonnerre du côté des autres favorites engagées. En début de journée, la Roumaine Simona Halep s'est montrée tout aussi expéditive que lors des tours précédent, en disposant aisément de la Belge Elise Mertens (6-2, 6-1).

L'Espagnole Garbiñe Muguruza n'a pas non plus eu à puiser dans ses ressources, puisqu'elle s'est qualifiée sur abandon de l'Ukrainienne Lesia Tsurenko, qui a jeté l'éponge à 2-0 dans le premier set.

Nadal impérial, Schwartzman renversant

Chez les hommes aussi, les principaux prétendants ont globalement fait le job, à commencer par le décuple vainqueur de Roland-Garros Rafael Nadal. Sur le court Philippe-Chatrier, au lendemain de son anniversaire, "Rafa" est passé tout près... de perdre un set. Un petit événement qui n'a finalement pas eu lieu malgré la pugnacité de son jeune adversaire, l'Allemand Maximilian Marterer, qui a laissé passer sa chance au tie break, dans une troisième manche longtemps indécise (6-3, 6-2, 7-6 (7/4)).

Il n'y a pas eu beaucoup plus de suspense sur le Lenglen entre l'Américain John Isner et l'Argentin Juan Martin del Potro. Un duel de géants - 2m06 pour le premier, 1m98 pour le second - qui a tourné en faveur de "Del Pot'" (6-4, 6-4, 6-4), qui retrouvera donc les quarts à Paris pour la première fois depuis 2012.

Mais le tableau masculin a tout de même eu droit à son lot de suspense, grâce à la superbe "remontada" de l'Argentin Diego Schwartzman. Opposé aux 2m03 du Sud-Africain Kevin Anderson - un autre géant du circuit - le spécialiste de la terre battue a laissé filer les deux premiers sets en moins d'une heure avant de retourner la situation. Anderson, qui a servi pour le match dans les 3e et 4e manches, a finalement subi de plein fouet le réveil de l'Albiceleste, vainqueur en cinq sets (1-6, 2-6, 7/-5, 7-6 (7/0), 6-2).

Un scénario qui a semble-t-il inspiré Fabio Fognini, même si l'Italien n'a pas eu la réussite au moment de conclure face au Croate Marin Cilic. Malmené malgré le gain des deux premiers sets, la tête de série n°3 sera bien au rendez-vous des quarts (6-4, 6-1, 3-6, 6-7 (4/7), 6-3).

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.