Wall Street, concentrée sur l'emploi américain, ouvre en hausse

New York (AFP)

Publicité

Wall Street, ignorant de nouveaux commentaires sur une potentielle guerre commerciale entre Washington et ses partenaires, a démarré en hausse lundi, conservant l'optimisme observé vendredi à la suite de données optimistes sur l'emploi.

Vers 13H40 GMT, son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, montait de 0,59% à 24.780,58 points.

Le Nasdaq, à forte composante technologique, s'appréciait de 0,29% à 7.576,11 points.

L'indice élargi S&P 500 grimpait de 0,32% à 2.743,45 points.

La Bourse de New York avait évolué en ordre dispersé sur l'ensemble de la semaine dernière, partagée entre des données encourageantes sur l'économie américaine et une nouvelle escalade verbale entre les Etats-Unis et ses partenaires commerciaux: le Dow Jones avait perdu 0,48% quand le Nasdaq avait pris 1,62% et le S&P 500 0,49%.

"Le vent d'optimisme observé vendredi suite à un apaisement des tensions politiques en Europe et des données encourageantes sur l'emploi (aux Etats-Unis) se poursuit lundi", a observé Patrick O'Hare de Briefing.

Le taux de chômage américain est tombé à 3,8% selon le rapport mensuel sur l'emploi publié en fin de semaine dernière, au plus bas depuis 18 ans.

Le marché accordait en revanche peu d'importance lundi à de nouveaux commentaires de la part des partenaires des Etats-Unis critiquant l'attitude belliqueuse de Washington concernant le commerce.

La Chine a prévenu dimanche l'administration Trump qu'aucun compromis commercial ne serait possible en cas de sanctions douanières américaines.

Une réunion des grands argentiers du G7 s'est de son côté conclue samedi sans déclaration commune, sur fond d'exaspération unanime contre les Etats-Unis après la décision du président Donald Trump d'imposer des taxes sur l'acier et l'aluminium en provenance de l'Union européenne, du Canada et du Mexique.

Le marché obligataire se tendait un peu: le rendement sur la dette américaine à 10 ans montait à 2,911% contre 2,902% vendredi à la clôture et celui sur les bons à 30 ans grimpait à 3,057% contre 3,051% en fin de semaine dernière.

Quelques valeurs du secteur technologique animaient le marché lundi matin, à l'instar de l'acquisition de la plateforme de logiciels GitHub par Microsoft (+0,68%) pour 7,5 milliards de dollars.

Le géant des réseaux sociaux Facebook (-0,71%) faisait quant à lui l'objet d'une nouvelle controverse sur les données privées de ses utilisateurs d'après des informations de presse.