TENNIS

Roland-Garros 2018 : la sensation Cecchinato s'offre Djokovic et une demie

Marco Cecchinato, immense face à Novak Djokovic.
Marco Cecchinato, immense face à Novak Djokovic. Pierre René-Worms, FMM

Sensation à Roland-Garros, où l'Italien Marco Cecchinato (n°72) s'est offert le scalp de l'ex-numéro 1 mondial Novak Djokovic et rejoint les demi-finales. Une rareté en Grand Chelem pour le tennis italien, qui n'avait plus connu cela depuis 40 ans.

Publicité

Alors qu'en début de journée, Roland-Garros s'était préparé pour une session entrecoupées d'orages, c'est un immense coup de tonnerre qui a frappé le tournoi parisien. Sous la grisaille d'un mardi finalement épargné par la pluie, l'Italien Marco Cecchinato s'est offert le coup de sa carrière, en éliminant Novak Djokovic au stade des quarts de finale de cette édition 2018. Une performance majeure pour un joueur qui évoluait encore au-delà de la 100e place à l'ATP en début de saison, et qui n'avait jamais gagné le moindre match en Grand Chelem avant le début de la quinzaine parisienne.

Face au "Djoker", Cecchinato a livré un combat sans merci, en quatre sets mais plus de trois heures de jeu, concluant cette prestation magistrale sur un tie break étouffant (6-3, 7-6 (7/4), 1-6, 7-6 (13/11)). Un improbable succès qui lui ouvre ainsi les portes des demi-finales à Paris, mais qui donne aussi un véritable élan à sa saison puisqu'il est d'ores et déjà assuré d'être tête de série à Wimbledon, au mois de juillet.

Et dire que ce bras de fer entre la révélation de la quinzaine et l'ex-numéro un mondial a sauvé la journée porte d'Auteuil relève de l'euphémisme, tant le choc annoncé du jour n'a pas eu lieu. Tous deux outsiders annoncés du tournoi, Dominic Thiem (n°7) et Alexander Zverev (n°2) n'ont pas traîné sur le court. Diminué physiquement, Zverev n'a jamais semblé en mesure de tenir l'échange face à l'Autrichien, qui a confirmé sa montée en puissance en trois sets et moins de deux heures de jeu (6-4, 6-2, 6-1).

Tournée américaine

Dans le tableau féminin, ce mardi ne restera pas non plus dans les annales. Deux quarts de finale en deux sets, et qui ont ouvert les portes des demi-finales à deux Américaines. Opposée à la Kazakhe Yulia Putintseva, Madison Keys a dû s'employer pour faire respecter son statut de tête de série n°13. Un premier set au tie break et un deuxième avec un break d'avance ont tout de même suffi pour écarter la surprenante 98e joueuse mondiale (7-6 (7/5), 6-4).

Si, sur le papier, l'autre quart de finale du jour entre Sloane Stephens (10) et Daria Kasatkina (n°14) semblait plus équilibré, il n'en a finalement rien été. Stephens, convaincante depuis le début du tournoi, a balayé son adversaire russe en deux petits sets et à peine plus d'une heure de jeu (6-3, 6-1).

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine