Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

"Davos du désert" à Riyad entre tensions et contrats

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Stéphane Troussel : "L'État est défaillant en Seine-Saint-Denis"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Joachim Son-Forget : "Je ne suis pas déçu par l'action du président"

En savoir plus

FOCUS

Suicide d'agriculteurs en France : l'épidémie silencieuse

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Romain Duris : "On ne me connaît pas en dehors de mes rôles, et tant mieux"

En savoir plus

L’invité du jour

Annick Girardin : le référendum en Nouvelle-Calédonie est "historique"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Caravane des migrants : Trump "ne fait qu'empirer les choses"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Affaire Khashoggi : "Le prince et le meurtre"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Luis Almagro : "Une enquête sur le Venezuela doit être ouverte à la CPI"

En savoir plus

Découvertes

Bon à savoir : il est possible de récupérer nos conversations WhatsApp en passant par iCloud

© Rachit Tank / Unsplash

Dernière modification : 06/06/2018

Sauvegarder ses conversations WhatsApp sur iCloud n'est pas toujours une bonne idée. Surtout quand celles-ci sont compromettantes.

Paul Manafort, l'ex-directeur de campagne de Donald Trump, a été accusé de subordination de témoin lundi 4 juin, rapporte l'AFP : "Selon le procureur spécial Robert Mueller, qui mène l'enquête sur l'ingérence russe présumée, M. Manafort a contacté des témoins par téléphone ou par messages cryptés pour tenter de les convaincre de faire des 'faux témoignages'."

VOIR AUSSI : Un artiste a imprimé les conditions d'utilisation de Facebook, Twitter et Instagram pour en faire une œuvre d'art

Paul Manafort aurait tenté de cacher ses communications avec ces deux témoins en utilisant des messageries chiffrées comme WhatsApp et Telegram, continue Quartz. Cela signifie que seuls le destinataire et l'expéditeur du message peuvent y avoir accès. En théorie. Car comme l'explique Slate, si l'une des deux personnes décide de collaborer avec la police, alors la personne de l'autre côté du message n'est plus du tout protégée.

Les autorités ont pu avoir accès à ses messages grâce à la sauvegarde automatique de WhatsApp vers son compte iCloud

Dans le document juridique on apprend que les deux témoins ont simplement fourni la totalité des messages Telegram et de nombreuses conversations Whatsapp aux autorités, poursuit Slate. Par ailleurs, une pièce à conviction indiquée dans le document indique que le FBI a également pu examiner l'activité de Paul Manafort sur WhatsApp via son compte iCloud.

Le chiffrement de bout en bout soudainement inutile

Ce qui signifie que, oui, même si elles n'ont pas accès directement au compte WhatsApp de Manafort, les autorités ont pu avoir accès à ses messages grâce à la sauvegarde automatique de WhatsApp vers son compte iCloud. Ce qui est confirmé, dans le document juridique en question, où il est écrit que "le gouvernement a pu confirmer que ces messages ont été envoyés par Manafort après le passage en revue de son compte iCloud autorisé par la justice."

Comme l'explique Gizmodo, c'est tout à fait légal aux États-Unis (et en France aussi), et pour s'en protéger, il y a quelques étapes assez simples. La première, c'est de ne pas commettre de crime. La deuxième, c'est de ne pas oublier que les messageries chiffrées ne sont pas infaillibles, "surtout si vous sauvegardez les conversations sur votre compte iCloud". Pour désactiver cette fonction, suivez les instructions ici.

C'est d'ailleurs ce que conclut Quartz, qui estime que la sauvegarde automatique de messages vers iCloud "rend l'app et son célèbre chiffrement de bout en bout inutile pour se cacher de la justice, qui n'aura besoin que d'un mandat de perquisition". 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 06/06/2018