Dopage: 8 ans de suspension requis contre l'ancien nageur italien Magnini (médias)

Publicité

Rome (AFP)

L'Italien Filippo Magnini, ancien double champion du monde du 100m nage libre aujourd'hui retraité, risque jusqu'à huit ans de suspension dans une affaire de dopage, rapporte mercredi la Gazzetta dello Sport.

Selon le quotidien sportif, l'agence antidopage italienne (Nado) a demandé huit ans de suspension pour Magnini et quatre ans pour Michele Santucci, un autre nageur italien.

Ni la Nado, contactée par l'AFP, ni Magnini, âgé de 36 ans et retraité depuis le mois d'octobre, n'ont pour l'instant réagi à cette information.

L'enquête des instances de lutte contre le dopage avait été ouverte dans la foulée d'une procédure pénale contre Guido Porcellini, un médecin nutritionniste accusé de trafic de produits dopants et de médicaments contrefaits.

Magnini avait été cité dans ce dossier mais son cas avait été classé faute d'éléments probants, selon la Gazzetta dello Sport. Certains produits lui auraient été destinés mais, selon les enquêteurs, il ne les auraient ni utilisés, ni même reçus.

La Gazzetta précise que le dossier devrait être jugé par les instances disciplinaires de la Nado au mois de septembre.

Magnini a été champion du monde du 100 m en 2005 et 2007 et a obtenu une médaille de bronze aux Jeux olympiques d'Athènes en 2004, avec le relais 4x200 m italien.

Il est aussi très connu en Italie pour avoir été pendant plusieurs années le compagnon de la championne olympique 2008 du 200 m Federica Pellegrini, qui est une immense vedette dans la Péninsule.