Explosion d'un silo à grains à Strasbourg: quatre blessés dont trois graves

Strasbourg (AFP) –

Publicité

Trois personnes ont été grièvement blessées et une quatrième plus légèrement, mercredi à Strasbourg, dans l'explosion spectaculaire d'un silo à grains, qui a secoué la zone portuaire des rives du Rhin.

"Selon les premiers éléments, il s'agirait d'une explosion accidentelle", a indiqué la police, précisant qu'aucun "pronostic vital" n'était "engagé" pour les blessés.

La Direction régionale de la police judiciaire (DRPJ) de Strasbourg a été saisie d'une enquête ouverte par le parquet pour blessures involontaires, a-t-on appris de source policière.

Trois ambulances des pompiers ainsi que deux véhicules du Samu ont été vus en fin de matinée par des journalistes de l'AFP quittant les lieux de l'exlosion, escortés de motards de la police.

Interrogé par Les dernières nouvelles d'Alsace (DNA), Marc Moser, président du Comptoir agricole, coopérative alsacienne qui possède le bâtiment agricole où a eu lieu l'explosion, a indiqué qu'un salarié de son groupe figurait parmi les trois blessés graves.

Selon lui, les autres victimes appartiennent à une société extérieure présente sur les lieux pour effectuer des travaux de maintenance.

Selon M. Moser, la "première hypothèse" avancée pour expliquer l'origine du sinistre serait "une explosion due à des poussières" qui se seraient enflammées en raison "d'étincelles au niveau des travaux de maintenance". Les silos du site servent au stockage des céréales avant leur chargement sur des péniches.

Le standard des pompiers a été pris d'assaut vers 09H30 lorsque de nombreux habitants des quartiers voisins ont été surpris par l'explosion, observant le dégagement d'un champignon de fumée grise sur plusieurs dizaines de mètres de haut.

- "Très forte explosion" -

"On est à 400 mètres, nous avons ressenti une très forte explosion, impressionnante! Les vitres ont tremblé, la police a coupé la circulation (...)", a indiqué un témoin, Thomas Riegert, gérant des Cafés Reck, sur France Bleu Alsace.

"On a entendu comme un coup de tonnerre, un coup sec, c'était très violent. On est immédiatement sorti des locaux et un panache de fumée s'élevait dans le ciel", a raconté Jean-Marc Reichelld, employé d'une entreprise située à 200 mètres du silo.

"J'habite à 2 kilomètres à vol d'oiseau du Port du Rhin. On a entendu un bruit très fort" et observé une "fumée noire se dégageant au loin", a témoigné une journaliste de l'AFP.

Les forces de l'ordre ont immédiatement bouclé le secteur, dans un périmètre d'un km autour du site, tandis que des véhicules du Samu, quelque 70 pompiers et la police convergeaient vers le site de l'entreprise Silostra, a constaté une journaliste de l'AFP.

"Zone totalement bouclée, priorité absolue aux véhicules de secours", a twitté la police du Bas-Rhin, précisant que "11 personnes étaient présentes sur le site" lorsque la déflagration est survenue.

Le préfet du Bas-Rhin, Jean-Luc Marx, a activé "le centre opérationnel départemental afin de coordonner l'intervention des services de secours".