Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Miss Terre : la Libanaise disqualifiée à cause d'un cliché

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Disparition de Jamal Khashoggi : menaces sur la presse

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts d'Arthur Jugnot

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Art contemporain en banlieue : "Ce qui nous intéresse, c'est la mixité du public"

En savoir plus

#ActuElles

Élections de mi-mandat aux Etats-Unis : un nombre record de femmes candidates

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le casse-tête de la frontière irlandaise

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Burn-out : les absurdités du management moderne

En savoir plus

TECH 24

Femmes dans la tech : comment briser le "clic" de verre

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La pêche, une tradition familiale au Grau-du-Roi

En savoir plus

Afrique

Tunisie : Lotfi Brahem, ministre de l'Intérieur, limogé après le naufrage d'un bateau de migrants

© Fethi Belaid, AFP (archives) | Le ministre tunisien de l'Intérieur Lotfi Brahem a été limogé mercredi 6 juin.

Vidéo par Lilia BLAISE

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/06/2018

Trois jours après le naufrage d'un bateau de migrants qui a fait 68 morts au large de la Tunisie, le ministre de l'Intérieur Lotfi Brahem a été limogé mercredi, selon un communiqué officiel qui ne précise pas le motif de cette décision.

À la suite d'une rencontre entre le président tunisien Béji Caïd Essebsi et le Premier ministre Youssef Chahed, le ministre de l'Intérieur Lotfi Brahem a été limogé, ont annoncé mercredi les services du chef du gouvernement. Il sera remplacé, par intérim, par le ministre de la Justice Ghazi Jeribi.

Cette décision intervient en pleine controverse après la mort, dans la nuit de samedi à dimanche, de plusieurs dizaines de migrants, en majorité des Tunisiens, au large de Kerkennah. Toutefois, le texte officiel ne fournit aucune précision sur le motif de ce limogeage.

Selon des sources proches du gouvernement interrogées par l'AFP, ce limogeage était attendu après le drame de Kerkennah, l'un des pires depuis le début de l'année avec un bilan d'au moins 66 migrants morts noyés.

Un mal-être persistant

Mercredi matin, Lotfi Brahem avait décidé de limoger des responsables sécuritaires, sur la base d'"investigations préliminaires", faisant apparaître qu'ils avaient failli à leur devoir, "de façon directe ou indirecte", dans le cadre de ce naufrage, selon le ministère de l'Intérieur.

Ce sont, au total, dix responsable de la sûreté nationale et de la garde nationale (gendarmerie) qui ont été limogés, dont les directeurs de la sûreté nationale et de l'unité des garde-côtes de Kerkennah, ainsi que celui de la garde nationale à Sfax.

Des Tunisiens tentent régulièrement de traverser la Méditerranée, en direction de l'Italie, à la recherche d'un avenir meilleur. Selon des ONG, cela traduit un mal-être persistant chez les jeunes, très touchés par le chômage. En mars, 120 personnes, en majorité des Tunisiens, tentant de rejoindre clandestinement les côtes italiennes, avaient été secourues par la marine tunisienne.

Avec AFP

 

Première publication : 06/06/2018

  • TUNISIE

    Des dizaines de corps de migrants repêchés au large de la Tunisie

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Tunisie : "Quel avenir pour un pays qui laisse ses jeunes se déscolariser ?"

    En savoir plus

  • TUNISIE

    La Tunisie célèbre les sept ans de sa révolution avec des manifestations

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)