Accéder au contenu principal

GB: Le rédacteur en chef du Daily Mail Paul Dacre raccroche

3 mn
Publicité

Londres (AFP)

Le rédacteur en chef du Daily Mail, Paul Dacre, qui s'est montré décisif dans le vote des Britanniques pour le Brexit, a annoncé jeudi son départ après 26 ans aux manettes du puissant tabloïd de droite, marqués par des scoops mais aussi de nombreuses polémiques.

Salué comme "le plus grand rédacteur en chef de sa génération" par le propriétaire du journal, Lord Rothermere, Paul Dacre s'est fait une réputation pour ses méthodes managériales et éditoriales musclées.

Sous sa direction, le Daily Mail s'est illustré par de violentes diatribes contre l'immigration et l'Union européenne, parvenant à imposer sa ligne au Parti conservateur, comme au temps révolu des barons de la presse.

Kevin Maguire, rédacteur en chef adjoint du tabloïd de gauche Daily Mirror, l'a qualifié de "parrain de Fleet Street" - du nom de la rue qui a abrité jusqu'à récemment la presse britannique -, estimant que "la catastrophique campagne du Brexit a constitué sa dernière victoire".

Le Daily Mail s'est cependant aussi illustré sous sa direction par des campagnes en faveur de la protection de l'environnement et des droits civils. En particulier, il avait dénoncé les défaillances de la police et mené bataille pour que justice soit rendue dans le meurtre raciste du jeune adolescent noir Stephen Lawrence en 1993.

Malgré une nette chute des ventes ces dernières années, le Daily Mail continue de vendre 1,28 million de numéros chaque jour grâce à un mélange d'informations politiques, people et des éditoriaux sanglants visant la puissante classe moyenne anglaise. Seul le tabloïd Sun fait mieux, avec 1,49 million d'exemplaires.

Après avoir débuté au Daily Express, un autre tabloïd de droite, Paul Dacre, 69 ans, avait rejoint le Mail en 1980.

Son départ en satisfait plus d'un, y compris dans les rangs conservateurs, le député Nicholas Soames estimant ainsi qu'il est "impossible d'exagérer le poison" qu'il a distillé.

"Bon débarras", a twitté Alistair Campbell, l'ex-conseiller de l'ancien Premier ministre travailliste Tony Blair, qui le surnomme "Obergruppenführer", un grade de général chez les Waffen-SS de Hitler.

Evan Harris, à la tête du mouvement Hacked Off, qui réclame une régulation plus stricte des médias, a estimé que la démission de Dacre "n'apportera pas de réconfort aux victimes des comportements sans éthique et intimidants du Mail pendant de nombreuses années".

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.