Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

"Davos du désert" à Riyad entre tensions et contrats

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Stéphane Troussel : "L'État est défaillant en Seine-Saint-Denis"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Joachim Son-Forget : "Je ne suis pas déçu par l'action du président"

En savoir plus

FOCUS

Suicide d'agriculteurs en France : l'épidémie silencieuse

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Romain Duris : "On ne me connaît pas en dehors de mes rôles, et tant mieux"

En savoir plus

L’invité du jour

Annick Girardin : le référendum en Nouvelle-Calédonie est "historique"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Caravane des migrants : Trump "ne fait qu'empirer les choses"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Affaire Khashoggi : "Le prince et le meurtre"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Luis Almagro : "Une enquête sur le Venezuela doit être ouverte à la CPI"

En savoir plus

Découvertes

5 start-up qui vont vraiment "augmenter" notre façon de consommer de la musique

© Enhancia | La bague connectée de la start-up française Enhancia permet d'ajouter des effets sonores à un instrument.

Texte par Louise WESSBECHER

Dernière modification : 08/06/2018

À l’heure où des entreprises conjuguent à toutes les sauces innovation, intelligence artificielle et algorithmes, on vous a sélectionné 5 start-up qui peuvent améliorer pour de bon notre rapport à la musique.

CANNES. – Alors que l’édition 2018 du Marché international de l’édition musicale (Midem) vient de se terminer, voici une sélection des start-up mêlant tech et musique – pour certaines finalistes de la compétition Midemlab – sur lesquelles on a flashé parce qu’elles proposent une vraie valeur ajoutée à la façon dont on consomme ou dont on pratique la musique.

VOIR AUSSI : Intelligence artificielle et musique : ce que Spotify fabrique vraiment dans son laboratoire de recherche parisien

Pour ne plus rater un concert

En combinant nos habitudes d’écoute sur Spotify et Deezer et notre géolocalisation, l’application Wyker suggère des concerts qui devraient a priori correspondre à nos goûts et à ceux de nos amis. Plus qu’un simple algorithme de recommandation, cette appli gratuite a été pensée comme un vrai réseau social de la musique live, et se dotera notamment dans les semaines à venir d’une messagerie instantanée pour discuter avec les autres participants d’un concert ou même d’un festival. De quoi échanger ses impressions devant le live d’Angèle ou ses bons plans sur le camping de Rock en Seine. Disponible sous iOS et Android.

Pour apprendre à jouer du piano

Qui n’a jamais tenté de se (re)mettre à la guitare ou au piano en regardant des tutos sur YouTube ? Le hic c’est que souvent les vidéos sont assez compliquées, et que personne n’est là pour nous dire ce qu’on fait de mal. À part peut-être notre voisin d’à côté.

L’appli Skoove – disponible en 8 langues, Français compris – propose des leçons de piano en ligne à la carte. Elle est dotée d’un algorithme capable de détecter nos erreurs lorsqu’on joue les morceaux choisis. Si certaines leçons sont gratuites, comptez 20 € l’abonnement pour un mois d’accès à tout le catalogue, ou 120 € l’année. Et ses fondateurs envisagent déjà de décliner l’application à l’apprentissage de la guitare. Disponible sous iOS ou desktop.

Pour divertir les plus petits

Si vous êtes nés à la fin des années 80 comme moi, vous avez peut-être eu un jour le walkman Fisher Price rouge et blanc pour écouter vos cassettes préférées. 30 ans plus tard, la dématérialisation de la musique a laissé place aux services de streaming qu’on écoute depuis son smartphone. Mais quid des enfants ?

Théodore Marescaux, fondateur de la start-up Jooki, est parti de ce constat pour imaginer une enceinte connectée sans écran à destination des enfants de plus de 3 ans. Des petites figurines rigolotes sont configurées pour lancer une playlist Spotify, une webradio ou même des titres mp3 dès qu’on les pose sur leur base colorée.

Pour décupler le pouvoir d’un instrument

Enhancia vient de l’anglais enhance, qui signifie "augmenter" en français. Parce que cette start-up, lauréate de la catégorie "technologies expérimentales" du Midemlab 2018, a imaginé une bague connectée (déclinée en plusieurs couleurs) qui permet d’ajouter des effets sonores à un instrument d’un simple geste de la main. Ou même d’imiter le glisser d’archet d’un violon dans les airs.

La démo des jeunes fondateurs de cette start-up française est bluffante. Il parait qu’après avoir testé la bague au CES, Stevie Wonder en a pré-commandé deux. Si vous voulez faire comme lui, comptez 245 euros pour une livraison courant mars 2019.

Pour parler des langues étrangères

Lorsqu’on parle d’apprendre une langue étrangère via une appli, la plus populaire est sans aucun doute Duolingo. Sauf qu’il existe d’autres alternatives, parmi lesquelles la ludique Lirica. Puisqu’il "a été prouvé que les mots entendus sur une mélodie sont plus faciles à retenir que les mots parlés", cette start-up britannique propose d’apprendre une langue étrangère à travers des chansons.

Pour s’essayer à l’espagnol par exemple, on suit un clip de Shakira avec les paroles sous-titrées, puis Lirica propose une série d’exercices de grammaire ou de vocabulaire à partir du texte de la chanson. Aujourd’hui disponible en version beta sous iOS et Android, l’appli n’intègre que 50 morceaux, mais prévoit d’enrichir son catalogue à 200 ou 300 titres avec plusieurs langues et différents niveaux de difficultés.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 08/06/2018