Accéder au contenu principal

NHL: Washington et Ovechkin brisent le rêve de Las Vegas

3 mn
Publicité

Las Vegas (Etats-Unis) (AFP)

Après bien des désillusions, Washington et Alex Ovechkin ont enfin soulevé la Coupe Stanley jeudi, en mettant fin à l'incroyable première saison des Vegas Golden Knights dans la Ligue nord-américaine de hockey sur glace (NHL).

La 13e tentative a été la bonne pour Ovechkin, l'emblématique capitaine et buteur-vedette des Capitals: à 32 ans, alors qu'il n'avait jamais dépassé jusque là le 2e tour des play-offs, l'un des meilleurs buteurs de l'histoire de la NHL a décroché le titre suprême.

"C'est incroyable, je ne sais pas quoi dire, tout ce qui compte, c'est qu'on a enfin gagné ce titre, je l'avais dit en début de saison, on ne finira pas 2e", a-t-il déclaré, après avoir également reçu le trophée de meilleur joueur de la finale 2018.

S'ils ont remporté nettement cette finale quatre victoires à une pour succéder à leurs grands rivaux des Pittsburgh Penguins, sacrés en 2016 et 2017, Ovechkin et ses coéquipiers sont passés par tous les états durant un match N.5 au scénario haletant.

Après une première période sans but, tout s'est emballé durant le 2e tiers-temps devant les 27.000 spectateurs de la T-Mobile Arena avec pas moins de cinq buts.

C'est Washington qui a ouvert la marque sur un contre conclu par Jakub Vrana (6:24), mais Nate Schmidt a ramené les deux équipes à égalité trois minutes plus tard (9:40).

- Coup de grâce par Eller -

Ovechkin a rapidement redonné l'avantage (10:14) à Washington en reprenant instantanément une passe de Nicklas Backstrom pour son 15e but des play-offs.

Mais Las Vegas, entré dans l'histoire de la NHL après avoir réalisé la meilleure saison régulière pour une équipe débutant dans ce championnat, n'avait pas dit son dernier mot: les Golden Knights ont égalisé par David Perron (12:56), puis sont passés en tête (3-2) grâce à Reilly Smith (19:31) en situation de supériorité numérique.

Mais c'est Washington qui a repris l'ascendant dans le 3e tiers-temps, d'abord grâce à un spectaculaire but, en déséquilibre, de Devante Smith-Pelly (9:52).

Le coup de grâce était donné par le Danois Lars Eller (12:23) qui récupérait le puck stoppé par le gardien canadien de Las Vegas Marc-André Fleury pour marquer le but le plus important de l'histoire de son équipe.

Créés en 1974, les Capitals avaient disputé une première finale en 1998, mais ils avaient été balayés (4-0) par les Detroit Red Wings.

Vingt ans plus tard, ils ont offert à la capitale américaine son premier titre dans l'un des quatre grands championnats professionnels nord-américains depuis la victoire des Redskins dans le Super Bowl en janvier 1992.

Las Vegas, où évolue l'international français Pierre-Edouard Bellemare, n'a peut-être attendu qu'un an après sa création de toutes pièces pour se retrouver en finale, mais sa déception n'en est pas moins grande.

A Las Vegas,

Washington bat Las Vegas 4 à 3

Washington remporte la finale quatre victoires à une

Déjà joués:

Match N.1: Las Vegas - Washington 6 - 4

Match N.2: Las Vegas - Washington 2 - 3

Match N.3: Washington - Las Vegas 3 - 1

Match N.4: Washington - Las Vegas 6 - 2

NB: la première équipe à quatre victoires remporte la Coupe Stanley

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.