Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Au Burundi, Pierre Nkurunziza renonce à la présidence à vie"

Capture d'écran France 24

Dans la suite de notre revue de presse de ce vendredi 8 juin : la situation au Burundi. Le président burundais Pierre Nkurunziza a créé la surprise en annonçant qu'il ne se représenterait pas en 2020. Que se cache-t-il derrière ce revirement ? Également au menu : un projet de loi sur les fausses nouvelles fait des vagues à l'Assemblée nationale française, tandis qu'aux antipodes, le rugby tricolore va défier trois fois de suite la Nouvelle-Zélande.

Publicité

Pierre Nkurunziza a promis hier de ne pas briguer un nouveau mandat en 2020. La Constitution du Burundi venait pourtant d’être modifiée pour lui permettre de rester théoriquement au pouvoir jusqu'en 2034. Le magazine local Iwacu publie la traduction en français de sa déclaration. Mais le quotidien burkinabè Le Pays se demande comment interpréter ce renoncement à un nouveau mandat, tandis que Le Monde évoque carrément la piste d'un retour à la...monarchie!

En France, le texte sur les fausses nouvelles, examiné par les députés depuis hier, créé la polémique. "Il lui est reproché, au nom de la lutte contre la propagation de fausses nouvelles, de mettre en danger la liberté d’expression", écrit Le Figaro.

"La chasse aux idées noires", titre L’Equipe. Demain matin, à Wellington, le XV de France, en pleine reconstruction, affrontera l’équipe All Black pour le premier de leurs trois confrontations de juin. Le sélectionneur Jacques Brunel croit à l'exploit.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.