Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Royaume-Uni - Brexit : Quelles issues pour Theresa May et le Royaume-Uni ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Yarol Poupaud

En savoir plus

#ActuElles

Des employées enceintes harcelées au Japon

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Projet d'accord sur le Brexit : Theresa May, une première ministre bien isolée

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'avenir incertain de la démocratie libérale

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans le nord, sur la route de l’Art déco

En savoir plus

TECH 24

Audrey Tang, la hackeuse taïwanaise devenue ministre

En savoir plus

FOCUS

Allemagne : "Nouvelle droite", vieilles idées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Japonismes 2018", à la (re)découverte de la culture nippone

En savoir plus

Sports

Rugby : le XV de France étrillé par les All Blacks dès l'ouverture de sa tournée d'été

© Michael BRADLEY / AFP | Le capitaine des Bleus, Mathieu Bastaraud, parle à son équipe lors du match contre la Nouvelle-Zélande, le 9 juin 2018.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/06/2018

Le XV de France a été étrillé par la Nouvelle-Zélande (52-11), double championne du monde en titre, samedi à Auckland en ouverture de la tournée de juin des Bleus. Ils les affronteront de nouveau samedi prochain à Wellington.

Cinquante minutes, puis le déluge. Le XV de France s'est accroché pendant près d'une heure contre la Nouvelle-Zélande, pour au final subir une déroute (52-11) en ouverture de la tournée d'été des Bleus, samedi 9 juin à Auckland.

Cette raclée porte à douze le nombre de revers consécutifs des Français face aux doubles champions du monde en titre, avant les deux autres test-matches, samedi prochain à Wellington, puis le 23 juin à Dunedin.

Le score reflète l'écart de niveau entre les deux nations : la France, qui voulait selon les mots de son sélectionneur Jacques Brunel "rivaliser" avec les All Blacks, est encore loin d'eux. Voilà Brunel et ses joueurs ramenés à la douloureuse réalité après un Tournoi des VI Nations encourageant. Le travail à accomplir jusqu'à la Coupe du monde 2019 au Japon s'annonce colossal.

Dans le Tournoi, ils avaient battu l'Angleterre et été passés tout proche d'un succès au pays de Galles grâce à leur état d'esprit irréprochable et leur solidité défensive. Cette même défense a cette fois cédé dans les grandes largeurs samedi à l'Eden Park d'Auckland (la touche a également failli avec cinq lancers perdus), où les Néo-Zélandais sont invaincus depuis 41 matches désormais et la venue de la France en juillet 1994.

Les Bleus, privés de quelques pièces-maîtresses (le capitaine Guilhem Guirado, Wenceslas Lauret, Yacouba Camara, Sébastien Vahaamahina), ont ainsi encaissé neuf essais, dont huit dans la dernière demi-heure, où ils ont été balayés comme des fétus de paille (80 % de taux de réussite au plaquage seulement).

Médard, pari perdu

Jusque-là, ils tenaient encore en échec les All Blacks (11-11), après avoir même mené à la mi-temps après une première période où ils ont fait preuve de réalisme face à des Néo-Zélandais indisciplinés pour leur premier match de la saison.

Mais déjà, les Bleus avaient été transpercés sur chaque attaque des All Blacks, ou presque, qui n'ont marqué qu'un essai avant le repos, par Beauden Barrett.

Les Bleus ont, après la mi-temps, tenu dix minutes, jusqu'au carton jaune reçu par Paul Gabrillagues pour un plaquage haut (52e)... Conséquence : deux essais encaissés en infériorité numérique, et le rêve un peu fou d'un premier succès contre la Nouvelle-Zélande depuis 2009 (27-22 à Dunedin) qui s'évanouit.

Ils en ont au final été très, très loin, et il semble très difficile de les imaginer renverser la tendance lors des deux prochains tests. Où il conviendra tout de même de redresser la tête, avec de nouveaux joueurs à la place de certains qui ont déçu samedi.

Notamment Maxime Médard à l'arrière, qui jouait gros pour grand retour en sélection deux ans après sa dernière apparition. Il a sans doute perdu beaucoup à l'Eden Park, commettant plusieurs maladresses et enfoncé par Laumape sur le sixième essai des All Blacks, loin, très loin devant le XV de France.

AFP

Première publication : 09/06/2018

COMMENTAIRE(S)