Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun, Paul Biya réélu pour un 7e mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

#pasdevague et #jesuisunabruti, journée chargée sur les réseaux sociaux français

En savoir plus

LE DÉBAT

Comores : les risques d'une crise politique

En savoir plus

FOCUS

Irak : des personnalités féminines anticonformistes en danger

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Le "Davos du désert" compromis par l'affaire Khashoggi

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Maroš Šefčovič : "Nous avons besoin d'intensifier le dialogue entre pays de l'Est et de l'Ouest"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Musique, mode, peinture : Mounia, égérie volcanique de la création

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Brexit : la bataille de la pêche a commencé

En savoir plus

Pas 2 Quartier

"Noise": Raconter sa ville au fil du RER

En savoir plus

Moyen-Orient

Législatives en Irak : un dépôt de bulletins de vote prend feu avant un recompte des voix

© Sabah Ara, AFP | Une épaisse fumée noire se dégageait du principal dépôt de bulletins de vote en Irak, à l'est de Bagdad.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/06/2018

Un incendie a ravagé, dimanche, le dépôt où étaient stockés les bulletins de vote des législatives du 12 mai pour le secteur est de Bagdad, la plus grande circonscription d'Irak, alors que le pays s'apprêtait à recompter les voix.

Alors que le gouvernement irakien s'apprêtait à recompter les voix des législatives du 12 mai, un immense incendie a ravagé, dimanche 10 juin, à Bagdad, le plus important dépôt de bulletins de vote du pays. Toutefois, la grande majorité des urnes n'ont pas été touchées par les flammes, ont affirmé des responsables.

Dans la soirée, le Premier ministre Haider al-Abadi a qualifié dans un communiqué cet incendie de "complot pour détruire la nation et la démcoratie". "Nous prendrons toutes les mesures nécessaires et frapperons d'une main de fer tous ceux qui compromettent la sécurité de la nation et de ses citoyens", a-t-il promis.

Cet incendie s'est déclenché dans le dépôt d'Al-Roussafa, la circonscription Est de Bagdad, la plus grande du pays, où ont voté 60 % des deux millions d'électeurs de la capitale.

L'éclairage de notre correspondante, Anne-Sophie Le Mauff

Une fumée noire d'une dizaine de mètres de haut était visible dans la capitale et, deux heures après son déclenchement, les pompiers n'avaient pas réussi à maîtriser le feu, selon un journaliste de l'AFP sur place.

Pas de danger pour le nouveau décompte

"Une salle où étaient stockés des machines de vote et des équipements nécessaires au processus électoral a été ravagée par les flammes", a indiqué à l'AFP Imed Jamil, responsable de la commission électorale à Al-Roussafa.

"Les urnes étaient stockées dans une autre salle", a-t-il ajouté, assurant que cet incendie ne mettait pas en danger le nouveau décompte.

Le porte-parole du ministère de l'Intérieur, le général Saad Maan, a confirmé aux journalistes sur place : "Du matériel électoral, dont peut-être des urnes a été brûlé, mais la plus grande partie des urnes qui se trouve dans un autre bâtiment est pour le moment préservée. L'opération des pompiers se poursuit".

L'Irak s'apprête à recompter les 10 millions de bulletins de vote en raison des allégations de fraude lors des législatives remportées par le leader nationaliste chiite Moqtada Sadr. Face à ces accusations, le Parlement a voté, mercredi, pour un nouveau décompte manuel. Il a dans le même temps annulé le vote des expatriés et des déplacés et limogé la commission électorale, qui a supervisé le scrutin.

Avec AFP

Première publication : 10/06/2018

  • FRANCE

    Arrestation à Paris d'un réfugié irakien soupçonné d'être un ex-cadre de l'EI

    En savoir plus

  • IRAK

    Irak : une Française condamnée à la perpétuité pour appartenance à l'EI

    En savoir plus

  • IRAK

    Irak : une Française rejugée pour appartenance supposée à l'EI

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)