Accéder au contenu principal

Roland-Garros 2018 : intouchable, Rafael Nadal s'offre un onzième titre à Paris

Rafael Nadal, une onzième fois vainqueur en finale de Roland-Garros.
Rafael Nadal, une onzième fois vainqueur en finale de Roland-Garros. Pierre René-Worms, FMM

À l'image d'une quinzaine maîtrisée de bout en bout, Rafael Nadal n'a pas flanché en finale de l'édition 2018 de Roland-Garros. Vainqueur de l'Autrichien Dominic Thiem en trois sets, il a soulevé pour la 11e fois la Coupe des mousquetaires à Paris.

PUBLICITÉ

envoyé spécial France 24 à Roland-Garros.

Les années passent et le mythe, lui, prend chaque année un peu plus d'ampleur. Comme si souvent par le passé, Rafael Nadal a dominé de la tête et des épaules la quinzaine tennistique de Roland-Garros. Et comme lors de ses dix précédentes finales, il a triomphé, renvoyant l'Autrichien Dominic Thiem à ses études au terme d'une rencontre disputée en trois sets (6-4, 6-3, 6-2). De huit ans son cadet – 24 ans contre 32 pour Rafa – Thiem a bien endossé son costume de trouble-fête, mais même proche de son meilleur niveau, il n'a rien pu faire face à l'inéluctable triomphe de l'Espagnol, le onzième à Paris.

Pour sa première finale en Grand Chelem, Thiem aura en tout cas eu le mérite de se mettre rapidement au diapason de son adversaire. Breakée d'entrée (0-2), la tête de série n°7 a rapidement recollé (2-2) avant de donner le change dans un début de rencontre de marathoniens. Mais à 4-4, et après 50 minutes de très haut niveau, il a connu une grosse crispation qui a permis à Nadal d'empocher la première manche, à la relance et sur un jeu blanc (6-4).

Tout simplement trop fort

Ultra-solide à défaut d'être expéditif dans l'échange, l'Espagnol est parvenu, comme au premier set, à prendre d'entrée le service de son adversaire (2-0). Un avantage qu'il a cette fois conservé jusqu'au terme de la deuxième manche, effaçant une balle de break à 4-2 avant de conclure sans trop devoir s'employer (6-3).

Mais même mené de deux sets, Thiem n'a pas abdiqué, à l'image d'un début de troisième set qui l'a vu sauver d'entrée quatre nouvelles balles de break. Pourtant soutenu par une bonne partie du public du court Philippe-Chatrier, l'Autrichien a fini par laisser filer une nouvelle mise en jeu, cette fois fatale. Nadal, qui s'est échappé à 2-1, n'a plus jamais desserré son étreinte (6-2) pour filer, après 2 h 43 d'un beau bras de fer, vers un nouveau titre à Roland-Garros.

Plus que jamais numéro un mondial après ce nouveau succès sur l'ocre de la porte d'Auteuil, Rafael Nadal a en tout cas marqué un peu plus encore l'histoire du tennis. Il est, ce dimanche soir, le seul joueur à avoir soulevé onze fois le trophée d'un même Majeur, symbole d'une domination sans partage ou presque sur terre battue.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.