Accéder au contenu principal
TENNIS

Roland-Garros 2018 : intouchable, Rafael Nadal s'offre un onzième titre à Paris

Rafael Nadal, une onzième fois vainqueur en finale de Roland-Garros.
Rafael Nadal, une onzième fois vainqueur en finale de Roland-Garros. Pierre René-Worms, FMM
3 mn

À l'image d'une quinzaine maîtrisée de bout en bout, Rafael Nadal n'a pas flanché en finale de l'édition 2018 de Roland-Garros. Vainqueur de l'Autrichien Dominic Thiem en trois sets, il a soulevé pour la 11e fois la Coupe des mousquetaires à Paris.

Publicité

envoyé spécial France 24 à Roland-Garros.

Les années passent et le mythe, lui, prend chaque année un peu plus d'ampleur. Comme si souvent par le passé, Rafael Nadal a dominé de la tête et des épaules la quinzaine tennistique de Roland-Garros. Et comme lors de ses dix précédentes finales, il a triomphé, renvoyant l'Autrichien Dominic Thiem à ses études au terme d'une rencontre disputée en trois sets (6-4, 6-3, 6-2). De huit ans son cadet – 24 ans contre 32 pour Rafa – Thiem a bien endossé son costume de trouble-fête, mais même proche de son meilleur niveau, il n'a rien pu faire face à l'inéluctable triomphe de l'Espagnol, le onzième à Paris.

Pour sa première finale en Grand Chelem, Thiem aura en tout cas eu le mérite de se mettre rapidement au diapason de son adversaire. Breakée d'entrée (0-2), la tête de série n°7 a rapidement recollé (2-2) avant de donner le change dans un début de rencontre de marathoniens. Mais à 4-4, et après 50 minutes de très haut niveau, il a connu une grosse crispation qui a permis à Nadal d'empocher la première manche, à la relance et sur un jeu blanc (6-4).

Tout simplement trop fort

Ultra-solide à défaut d'être expéditif dans l'échange, l'Espagnol est parvenu, comme au premier set, à prendre d'entrée le service de son adversaire (2-0). Un avantage qu'il a cette fois conservé jusqu'au terme de la deuxième manche, effaçant une balle de break à 4-2 avant de conclure sans trop devoir s'employer (6-3).

Mais même mené de deux sets, Thiem n'a pas abdiqué, à l'image d'un début de troisième set qui l'a vu sauver d'entrée quatre nouvelles balles de break. Pourtant soutenu par une bonne partie du public du court Philippe-Chatrier, l'Autrichien a fini par laisser filer une nouvelle mise en jeu, cette fois fatale. Nadal, qui s'est échappé à 2-1, n'a plus jamais desserré son étreinte (6-2) pour filer, après 2 h 43 d'un beau bras de fer, vers un nouveau titre à Roland-Garros.

Plus que jamais numéro un mondial après ce nouveau succès sur l'ocre de la porte d'Auteuil, Rafael Nadal a en tout cas marqué un peu plus encore l'histoire du tennis. Il est, ce dimanche soir, le seul joueur à avoir soulevé onze fois le trophée d'un même Majeur, symbole d'une domination sans partage ou presque sur terre battue.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.