Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Miss Terre : la Libanaise disqualifiée à cause d'un cliché

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Disparition de Jamal Khashoggi : menaces sur la presse

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts d'Arthur Jugnot

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Art contemporain en banlieue : "Ce qui nous intéresse, c'est la mixité du public"

En savoir plus

#ActuElles

Élections de mi-mandat aux Etats-Unis : un nombre record de femmes candidates

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le casse-tête de la frontière irlandaise

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Burn-out : les absurdités du management moderne

En savoir plus

TECH 24

Femmes dans la tech : comment briser le "clic" de verre

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La pêche, une tradition familiale au Grau-du-Roi

En savoir plus

Découvertes

Uber Lite, l’appli allégée à la conquête de l’Inde et des pays émergents

© Uber

Texte par Louise WESSBECHER

Dernière modification : 12/06/2018

En Inde, Uber s'attaque à un marché d'1,3 milliard d'habitants.

Uber enregistre déjà 15 millions de courses par jour à travers le monde. Mais cela ne lui suffit pas.

L’application de VTC lance ce mardi une version allégée, Uber Lite, en Inde et bientôt dans d’autres pays, avec pour objectif de s’imposer aussi dans les pays émergents.

VOIR AUSSI : Uber s’associe avec l’U.S. Army, la NASA et plusieurs constructeurs aéronautiques pour créer les taxis volants du futur

Plus qu’une simple version simplifiée de l’appli que nous connaissons en France, Uber Lite a été pensée en fonction des besoins des consommateurs sur place. Ainsi si toutes les cartes sont optionnelles (pour voir où en est votre chauffeur par exemple), Uber n’a pas renoncé par contre à la possibilité de partager sa localisation. "Nous savons à quel point la sécurité est importante sur ces marchés", a expliqué Peter Deng, en charge de l’expérience client, à TechCrunch.

Contre les 181Mo de l’appli standard, Uber Lite ne pèse que 5Mo (soit l’équivalent de trois selfies, prône Uber) et promet de fonctionner sur les smartphones Android les plus anciens et les réseaux les plus lents. Les paiements, eux, se font uniquement en espèces pour le moment en Inde, mais Uber promet d’ajouter bientôt des options via carte de crédit ou plateforme de paiement Paytm.

"Notre succès en Inde va jouer un rôle vital dans la croissance de notre entreprise, dans la façon dont nous gérons l’innovation et dont nous nous plaçons dans l’écosystème globale de la mobilité", avait expliqué Dara Khosrowashahi, CEO d’Uber, à The Economic Times quelques mois avant le lancement d’Uber Lite.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 12/06/2018