Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Miss Terre : la Libanaise disqualifiée à cause d'un cliché

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Disparition de Jamal Khashoggi : menaces sur la presse

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts d'Arthur Jugnot

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Art contemporain en banlieue : "Ce qui nous intéresse, c'est la mixité du public"

En savoir plus

#ActuElles

Élections de mi-mandat aux Etats-Unis : un nombre record de femmes candidates

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le casse-tête de la frontière irlandaise

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Burn-out : les absurdités du management moderne

En savoir plus

TECH 24

Femmes dans la tech : comment briser le "clic" de verre

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La pêche, une tradition familiale au Grau-du-Roi

En savoir plus

Découvertes

Voici Jason, un insecte enfermé dans de l'ambre qui a vécu au temps des dinosaures

© Shuhei Yamamoto Field Museum

Texte par Ana BENABS

Dernière modification : 12/06/2018

Ce qui au départ n'était qu'une petite tache noire dans un morceau d'ambre s'est révélé être un ancêtre de nos coléoptères actuels.

En février dernier, on apprenait qu'une espèce mi-araignée mi-scorpion avait existé il y a 100 millions d'années, puisque son cadavre avait été retrouvé capturé dans de l'ambre. Un matériau qui a, une fois n'est pas coutume, encore fait ses preuves puisqu'il renferme cette fois-ci un fossile d'une toute autre espèce. 

VOIR AUSSI : Un mystérieux animal est à l'origine de la plus vieille empreinte fossilisée

Il y a 99 millions d'années, un petit ptiliidae – une espèce de coléoptèred'environ un demi millimètre vivait sur notre planète. Ce minuscule insecte aux ailes frangées a vécu pendant le Crétacé, en même temps que les dinosaures, avant d'être emprisonné naturellement dans un tombeau d'ambre. Sa dépouille a été découverte par l'entomologiste Shuhei Yamamoto, qui travaille au Field Museum à Chicago. 

C'est en observant le morceau d'ambre que le scientifique s'est aperçu qu'une petite tache noire y résidait. "Je n'y croyais pas trop au début, mais après avoir coupé et poli l'ambre pour mieux voir, j'ai réalisé qu'il s'agissait d'un incroyable fossile", a-t-il précisé dans une étude, relayée par Science Daily. Un travail de recherche qui s'est déroulé sur deux ans, tant la bête était minuscule.

 L'animal a depuis été baptisé Jason – plus précisément Kekveus jason –, en l'honneur du héros de la mythologie grecque du même nom. C'est le plus vieux spécimen de ptiliidae connu à ce jour. 

De la sève d'un arbre à un fossile d'ambre

Provenant à l'origine de la Hukawng Valley en Birmanie, le morceau d'ambre a parfaitement conservé le cadavre de Jason, qui s'est trouvé au mauvais endroit au mauvais moment. En effet, l'ambre est le résultat de résine de conifère fossilisée : l'insecte a donc dû se balader trop près de la sève d'un arbre, rester englué et y finir ses jours.

Cependant, il nous apporte aujourd'hui un éclairage précieux sur l'évolution de son espèce, de par ses similitudes avec les spécimens actuellement existants. Jusqu'à présent, les entomologistes ne pensaient pas que les coléoptères étaient déjà capables de glisser il y a 99 millions d'années, mais la découverte de Jason en est la preuve.

"Les insectes fossilisés dans l'ambre sont les seuls à être préservés parfaitement, en trois dimensions", explique Shuhei Yamamoto. Et c'est pour cette raison qu'il ne compte pas s'arrêter là : le chercheur est actuellement en train d'étudier 30 projets du même genre. "Il y a tant de trouvailles à faire chaque jour. Des découvertes importantes d'insectes vont être faites", assure-t-il. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 12/06/2018