Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Cameroun, la demande de M. Kamto d'annulation du scrutin rejetée

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'affaire Khashoggi écorne un peu plus l'image de l'Arabie Saoudite

En savoir plus

LE DÉBAT

Disparition de Jamal Khashoogi : menaces sur la presse

En savoir plus

POLITIQUE

Perquisitions visant J-L. Mélenchon : Le leader de la france Insoumise en fait-il trop?

En savoir plus

FOCUS

Les Bosniens s'organisent face à l'afflux de migrants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Galveston" : l’échappée américaine de Mélanie Laurent

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Arabie Saoudite : les conflits d'intérêt de Donald Trump

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Objectif "Faim zéro" : Lambert Wilson décrit son nouveau combat

En savoir plus

L’invité du jour

Parents grâce à la GPA : "Nous ne sommes pas des familles différentes"

En savoir plus

Découvertes

Ces mèmes prêtant à Millie Bobby Brown des propos homophobes doivent cesser

© Axelle/Bauer-Griffin/FilmMagic | L'un des visages de la série "Stranger Things", le 21 janvier 2018 à Los Angeles.

Texte par Émilie LAYSTARY

Dernière modification : 13/06/2018

Internet, n'as-tu vraiment rien de plus intéressant à faire ?

Bien sûr, il y a l'humour absurde. Grinçant, piquant, insolent. C'est important. Mais n'aurait-on pas plutôt ici affaire à un effet de mouton de Panurge, qui ne serait pas si déplorable et mesquin s'il n'était pas aussi un harcèlement en ligne assorti de blagues homophobes ?

VOIR AUSSI : Charlie Chaplin est le vrai mème "Distracted Boyfriend"

Depuis quelques jours, de nombreux internautes s'amusent à créer des mèmes avec des photos de Millie Bobby Brown sur lesquelles sont appliquées des citations hostiles à l'homosexualité. Cette tendance n'a aucun point de départ véritable, la vedette de "Stranger Things" n'ayant jamais tenu ce genre de propos. Pourtant, depuis novembre 2017 déjà, un hashtag  #TakeDownMillieBobbyBrown rassemble sur les réseaux sociaux des montages grossiers associant la jeune actrice à des prises de position pro-terrorisme, grossophobes et racistes.

[scald=70573:article_details {"additionalClasses":""}]

Faut-il le rappeler, Millie Bobby Brown est une enfant qui n'a rien demandé. Du haut de ses 14 ans, a-t-elle envie de voir disséminées, aux quatre coins de la Toile, ses photos accompagnées de propos condamnables ? Alors que l'on peine déjà à se débarasser de nombreuses prises de position homophobes sur la place publique, avait-on encore besoin d'en ajouter des fictives ? La réponse est bien sûr un double non.

[scald=70581:article_details {"additionalClasses":""}]
[scald=70584:article_details {"additionalClasses":""}]
[scald=70587:article_details {"additionalClasses":""}]

Face à cette déferlante de haine, la jeune actrice a depuis désactivé son compte Twitter sur lequel elle partageait régulièrement des photos et des nouvelles d'elle avec ses fans.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 13/06/2018