Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Miss Terre : la Libanaise disqualifiée à cause d'un cliché

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Disparition de Jamal Khashoggi : menaces sur la presse

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts d'Arthur Jugnot

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Art contemporain en banlieue : "Ce qui nous intéresse, c'est la mixité du public"

En savoir plus

#ActuElles

Élections de mi-mandat aux Etats-Unis : un nombre record de femmes candidates

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le casse-tête de la frontière irlandaise

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Burn-out : les absurdités du management moderne

En savoir plus

TECH 24

Femmes dans la tech : comment briser le "clic" de verre

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La pêche, une tradition familiale au Grau-du-Roi

En savoir plus

Mali: l'otage française Sophie Pétronin apparaît dans une nouvelle vidéo d'un groupe jihadiste

© AFP | Capture vidéo du 13 juin 2018, sur laquelle Sophie Pétronin apparaît

PARIS (AFP) - 

L'otage française Sophie Pétronin, enlevée au Mali fin 2016, apparaît dans une nouvelle vidéo dans laquelle elle s'adresse à son fils, diffusée par le "Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans", selon SITE, un centre américain spécialisé dans la surveillance en ligne de la mouvance jihadiste.

Dans cette vidéo, que rien ne permet de dater et qui dure environ sept minutes, Sophie Pétronin s'adresse à son fils Sébastien, dont elle écoute avec un téléphone portable une interview radio enregistrée. Elle s'adresse ensuite au gouvernement français puis au président Emmanuel Macron, en indiquant que la date d'enregistrement de cette vidéo est le 7 juin 2018.

Âgée de 75 ans, l'otage, qui dirigeait au Mali une association d'aide aux orphelins, a été enlevée à Gao (nord du Mali) le 24 décembre 2016 par des hommes armés.

Aucun groupe n'avait revendiqué le rapt, jusqu'à ce qu'en juillet 2017, la principale alliance jihadiste du Sahel, liée à Al-Qaïda, diffuse une vidéo montrant six étrangers enlevés au Mali et au Burkina Faso entre 2011 et 2017, dont Sophie Pétronin, qui dirigeait une association d'aide à l'enfance.

A la fin de l'enregistrement apparaît également la religieuse colombienne Gloria Cecilia Narvaez Argoti, enlevée en février 2017 au Mali, qui s'adresse en français au pape François.

Début mars, le même groupe jihadiste avait déjà diffusé une vidéo, plus courte, dans laquelle la Française ne s'exprimait pas.

Comme dans la seconde vidéo, on pouvait entendre en voix off un enregistrement du président français Emmanuel Macron répétant en boucle "Je vous protégerai".

© 2018 AFP