Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Congo-Brazaville : Un opposant menacé de mort en France.

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Arthur Mitchell : la mort d'une étoile

En savoir plus

LE DÉBAT

Migrants : L'Europe sans solution ?

En savoir plus

POLITIQUE

Audition d'Alexandra Benalla : Une situation embarassante pour E. Macron ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alexandra Lamy : "Je suis très fière d'être une actrice populaire"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Cour Suprême : tempête autour de Brett Kavanaugh

En savoir plus

Pas 2 Quartier

Bourgogne : cinéaste d'une cité désertée

En savoir plus

FOCUS

Autriche : restriction de l'immigration et obstacles à l'intégration

En savoir plus

L’invité du jour

Claude Pinault : "Tétraplégique, un médecin m’a donné une graine d’espoir"

En savoir plus

Mondial-2026: le comité marocain salue la victoire du trio USA/Canada/Mexique

© AFP | Le président de la Fifa, Gianni Infantino (d), annonce la victoire du trio USA/Canada/Mexique pour l'organisation du Mondial 2026, lors du congrès de l'organisation à Moscou, le 13 juin 2018

RABAT (AFP) - 

Le comité marocain a salué mercredi la victoire du trio USA/Canada/Mexique pour l'organisation du Mondial 2026, après le vote des délégués réunis en congrès à Moscou, à la veille de l'ouverture de la coupe du Monde 2018.

"Au 68e congrès @FIFAcom, les pays membres ont voté en faveur de la candidature nord-américaine, qui organisera la @FIFAWorldCup 2026. #Maroc2026 félicite @united2026 pour leur victoire", a souligné le comité de candidature marocain sur twitter.

Avec sa candidature "africaine", le Maroc a voulu croire jusqu'au bout à son "rêve" de devenir le deuxième pays du continent, après l?Afrique du Sud en 2010, à accueillir un Mondial. Mais le résultat du vote (65 voix pour le Maroc, 134 pour "United-2026") a été sans pitié.

Des médias marocains ont malgré tout salué la candidature "crédible" du dossier marocain, alors que d'autres ont évoqué une "douche froide". "J'ai ressenti de la tristesse au moment de l'annonce du vainqueur", a dit à l'AFP l'ancien international marocain Abdelkrim El Hadrioui.

"En même temps, je n'ai pas été surpris car le Maroc avait en face le géant américain, qui s'est mobilisé ces dernières semaines pour influer sur les votants", a poursuivi l'ancien joueur.

"Comme tous les Marocains, je ressens de la tristesse de la déception", a dit à l'AFP Said Belkhayat, qui a participé par quatre fois au dossier de candidature du Maroc pour l'organisation du Mondial.

Le ticket nord-américain, qui avait promis durant sa campagne d'organiser "la Coupe du monde la plus lucrative de l'histoire", sera chargé d'accueillir la première phase finale de Coupe du monde à 48 équipes. Pour le Maroc, il s'agit de son cinquième échec, après les revers de 1994, 1998, 2006 et 2010.

© 2018 AFP