Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Cameroun, la demande de M. Kamto d'annulation du scrutin rejetée

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'affaire Khashoggi écorne un peu plus l'image de l'Arabie Saoudite

En savoir plus

LE DÉBAT

Disparition de Jamal Khashoogi : menaces sur la presse

En savoir plus

POLITIQUE

Perquisitions visant J-L. Mélenchon : Le leader de la france Insoumise en fait-il trop?

En savoir plus

FOCUS

Les Bosniens s'organisent face à l'afflux de migrants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Galveston" : l’échappée américaine de Mélanie Laurent

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Arabie Saoudite : les conflits d'intérêt de Donald Trump

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Objectif "Faim zéro" : Lambert Wilson décrit son nouveau combat

En savoir plus

L’invité du jour

Parents grâce à la GPA : "Nous ne sommes pas des familles différentes"

En savoir plus

Washington impose des droits antidumping sur les olives espagnoles

© AFP/Archives | Le département américain du Commerce a annoncé des droits antidumping sur les olives espagnoles

WASHINGTON (AFP) - 

Le département américain du Commerce a annoncé mardi des droits antidumping et des droits compensateurs sur les olives espagnoles, estimant que celles-ci ont bien été subventionnées et vendues à des prix inférieurs à leur valeur réelle.

Dans une décision finale annoncée dans un communiqué, l'administration Trump a estimé que les olives en provenance d'Espagne sont vendues de 16,88% à 25,5% de moins que leur valeur réelle.

Le département du Commerce avait estimé précédemment, dans des décisions préliminaires publiées en novembre et janvier, que ces denrées étaient vendues à des prix inférieurs de 14,64%, de 16,80% et de 19,73% à leur valeur réelle.

Dans sa décision de mardi, il a conclu en outre que l'Espagne a subventionné ses producteurs d'olives à hauteur de 7,52% à 27,02%.

En 2017, les importations d'olives d'Espagne aux Etats-Unis ont représenté 67,6 millions de dollars.

L'administration Trump est donc restée sourde aux demandes des Européens.

En mars, les députés européens avaient pressé l'administration Trump de revenir sur son intention d'imposer des droits antidumping sur les importations d'olives espagnoles.

Le Parlement européen avait ainsi invité "les autorités des Etats-Unis à revenir sur leur décision provisoire et à rétablir une approche mutuellement constructive dans ce domaine".

L'ultime décision reviendra néanmoins à la Commission américaine du commerce international (ITC). Celle-ci doit trancher sur le dossier le 24 juillet, a précisé le département du Commerce.

L'administration Trump multiplie depuis des mois des mesures protectionnistes qui suscitent l'indignation de ses partenaires commerciaux.

© 2018 AFP