Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

#pasdevague et #jesuisunabruti, journée chargée sur les réseaux sociaux français

En savoir plus

LE DÉBAT

Comores : les risques d'une crise politique

En savoir plus

FOCUS

Irak : des personnalités féminines anticonformistes en danger

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Le "Davos du désert" compromis par l'affaire Khashoggi

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Maroš Šefčovič : "Nous avons besoin d'intensifier le dialogue entre pays de l'Est et de l'Ouest"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Musique, mode, peinture : Mounia, égérie volcanique de la création

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Brexit : la bataille de la pêche a commencé

En savoir plus

Pas 2 Quartier

"Noise": Raconter sa ville au fil du RER

En savoir plus

L’invité du jour

Farouk Mardam-Bey et Ziad Majed : "La dynastie Assad considère la Syrie comme une propriété privée"

En savoir plus

L'AFM-Téléthon lance un appel à projets pour améliorer la production de thérapies géniques

© AFP/Archives | L'association AFM-Téléthon a lancé un appel à projets à l'échelle internationale dans le domaine de la production de thérapies géniques

PARIS (AFP) - 

L'association de lutte contre des maladies rares AFM-Téléthon a annoncé jeudi avoir lancé un appel à projets à l'échelle internationale visant à favoriser l'émergence de technologies de rupture pour améliorer les techniques de production de thérapies géniques.

L'AFM-Téléthon lance chaque année des appels d'offres sur des projets de recherche thérapeutique, mais c'est la première fois que l'un d'eux porte spécifiquement sur la bioproduction.

Car les procédés industriels qui existent actuellement en thérapie génique "sont encore loin d'arriver à des degrés de rendement suffisants", selon Serge Braun, directeur scientifique de l'AFM-Téléthon, interrogé par l'AFP. "Il y a un saut technologique à faire".

Cette nouvelle voie thérapeutique, consistant à réguler, réparer, remplacer, ajouter ou supprimer une séquence génétique chez un patient, commence à arriver à maturité, plusieurs médicaments de ce type ayant été mis sur le marché ces dernières années aux Etats-Unis ou en Europe.

L'AFM-Téléthon a été à la genèse de certains de ces médicaments innovants ou a soutenu leur développement. Mais leurs prix se chiffrent en plusieurs centaines de milliers de dollars par patient, notamment en raison de la difficulté à les produire, ce qui contraste avec le principe d'un prix "juste et maîtrisé" cher à l'association.

La date limite de dépôt des dossiers à son appel d'offres a été fixée au 6 juillet prochain et les projets retenus pourront être subventionnés par l'association pendant trois ans maximum, pour un montant encore non défini. "On ne s'est pas fixé de limite (de financement, NDLR), tout dépendra des projets", selon M. Braun.

En contrepartie de son financement, l'AFM-Téléthon s'assurera une copropriété intellectuelle sur les technologies développées dans ce cadre, a-t-il précisé.

L'association, qui se finance quasi exclusivement par les dons obtenus lors du Téléthon, consacre au total quelque 70 millions d'euros à la recherche-développement chaque année.

Environ 60% de ces fonds servent à financer sa recherche interne, notamment via son laboratoire Généthon, tandis que les 40% restants sont alloués à des programmes de recherche-développement externes.

L'AFM-Téléthon a aussi exhorté jeudi les pouvoirs publics et le secteur pharmaceutique français à ne pas rater le virage industriel des thérapies géniques et cellulaires, alors qu'un plan de développement de la bioproduction en France est en cours de réflexion.

© 2018 AFP