Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INFO ÉCO

Entre désistements et critiques, le "Davos du désert" s'ouvre à Riyad

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : Paul Biya réélu pour un 7e mandat présidentiel

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

#pasdevague et #jesuisunabruti, journée chargée sur les réseaux sociaux français

En savoir plus

LE DÉBAT

Comores : les risques d'une crise politique

En savoir plus

FOCUS

Irak : des personnalités féminines anticonformistes en danger

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Le "Davos du désert" compromis par l'affaire Khashoggi

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Maroš Šefčovič : "Nous avons besoin d'intensifier le dialogue entre pays de l'Est et de l'Ouest"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Musique, mode, peinture : Mounia, égérie volcanique de la création

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Brexit : la bataille de la pêche a commencé

En savoir plus

Découvertes

Un million de OnePlus 6 écoulés en trois semaines : "pas surprenant" pour Carl Pei, fondateur de la marque

© OnePlus

Texte par Marine BENOIT

Dernière modification : 14/06/2018

Le fabriquant chinois OnePlus n'a pas fini d'écrire sa success story. Disponible depuis à peine un mois, son dernier modèle, le OnePlus 6, se serait déjà écoulé à plus d'un million d'exemplaires. Derrière le produit, une stratégie payante.

Alors qu’un bug permettant d’accéder aux données de l’appareil, même verrouillé, vient d’être repéré sur les OnePlus 6, le constructeur chinois le plus en vogue du moment est bien décidé à écarter le moindre trouble-fête à renfort d’excellents chiffres de vente. OnePlus a en effet annoncé ce jeudi avoir vendu "un million d’unités en moins de trois semaines", c’est-à-dire un million de OnePlus 6 depuis son lancement.

VOIR AUSSI : Et la lumière fut sur le OnePlus 6

En comparaison, il avait fallu trois mois aux OnePlus 5 et OnePlus 5T pour atteindre, respectivement, le million d’appareils vendus. OnePlus fait savoir que c’est bien la version 256 Go de son dernier smartphone, "en rupture de stock dans la plupart des régions", qui est la plus populaire. 

"Le bouche à oreille est notre outil marketing le plus puissant et nous permet de ne pas dépenser de l’argent dans la publicité"

Si les prix compétitifs des appareils OnePlus, en dépit de leur très bonne qualité, expliquent en grande partie l’engouement des consommateurs (le OnePlus 6 dans sa version 256 Go est actuellement vendu 610 euros, contre un Samsung Galaxy S9+ qui dépassait la barre des 1 000 euros à son lancement), Carl Pei, le cofondateur de OnePlus, estime que la marque glane aussi simplement le fruit de ses efforts : "Cela fait maintenant un certain temps que nous prenons de l’ampleur, notre communauté atteignant maintenant les 5 millions d’utilisateurs. Je crois que nous prenons le soin de l’écouter et d’innover en fonction de ses attentes", a-t-il confié à Mashable FR.

"On a travaillé dur pour proposer aux gens le meilleur smartphone possible. On a d’ailleurs remarqué que de plus en plus d'utilisateurs parlaient de OnePlus autour d’eux. En réalité, le bouche à oreille est notre outil marketing le plus puissant, et nous permet de ne pas dépenser de l’argent dans la publicité."

Enfin, un troisième ingrédient semble venir compléter cette recette gagnante : le principe du smartphone "unique". "On ne se concentre que sur un téléphone phare à la fois. De fait, on est en mesure de le perfectionner jusque dans les moindres détails", poursuit Carl Pei. La stratégie n’a rien de nouveau, et Apple sait de quoi on parle. Mais à l’heure où les constructeurs asiatiques n’en finissent plus de multiplier les gammes et les modèles différents sur les étals — avec une mention spéciale pour Honor, filiale de Huawei et spécialiste des catalogues vertigineux — le fait qu’un constructeur chinois fasse dans la sobriété suffit probablement à marquer les esprits.

Élargir son public pour "passer au niveau supérieur"

Aujourd’hui, l’objectif de OnePlus est de séduire au-delà de sa fanbase d’origine, composée essentiellement de jeunes hommes technophiles. Au début de son histoire, la marque, consciente de ne pouvoir rivaliser avec les rythmes de production de la concurrence et soucieuse de compresser le maximum de coûts, a fait le choix de ne vendre son OnePlus One que sur son propre site, en quantité limitée, et sur invitation.

Un modèle marketing abandonné définitivement cette année : pour la première fois, OnePlus a signé des accords de partenariats avec Amazon.fr en Europe et avec l’opérateur Bouygues Telecom en France, qui a écopé de l’exclusivité pour vendre des OnePlus 6 dans ses boutiques physiques.

Lorsque l’on demande à Carl Pei s’il ne craint qu’en s’unissant avec la grande distribution, la firme perde une partie de son identité et froisse quelques puristes, il botte un peu en touche : "Nous considérons attentivement chaque partenaire, et nous ne nous précipitons pas dans n'importe quoi pour le plaisir. Nous sommes très heureux de nous être associés avec Bouygues car ils partagent notre vision et nos valeurs. Pour notre communauté, c’est aussi un moyen supplémentaire d’acheter le OnePlus 6. (…) Nous avons compris que ce type de partenariat était important pour faire passer nos activités au niveau supérieur."

Si nous n’avons pu obtenir de la part de OnePlus une idée de son chiffre d’affaires réalisé depuis janvier (un chiffre qui avait pour la première fois en 2017 dépassé le milliard de dollars), on se doute en tout cas d’une chose : cette année, ses "activités" sont définitivement passées au niveau supérieur.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 14/06/2018