Stormy Daniels: l'ex-avocat de Trump veut faire taire la partie adverse, en vain

Los Angeles (AFP) –

Publicité

Michael Cohen, l'ex-avocat du président américain Donald Trump, s'est vu refuser vendredi sa demande d'injonction pour empêcher l'avocat représentant l'actrice de films X Stormy Daniels dans leur contentieux de se répandre dans les médias.

M. Cohen, poursuivi par l'actrice qui affirme avoir eu une liaison avec M. Trump, avait demandé jeudi au tribunal fédéral de Los Angeles d'obliger le très médiatique Michael Avenatti à cesser de donner des interviews à son sujet et concernant la plainte de Stormy Daniels.

Vendredi, le juge S. James Otero a estimé que Michael Cohen n'avait pas fourni la preuve qu'il subirait un "dommage irréparable" si Michael Avenatti continuait ses interventions à répétition dans les médias et sur les réseaux sociaux.

Une juge new-yorkaise avait toutefois enjoint à M. Avenatti de faire preuve de plus de retenue dans les médias il y a deux semaines.

M. Avenatti représente Stormy Daniels, de son vrai nom Stephanie Clifford, dans deux procès contre le président Donald Trump, l'un pour diffamation, l'autre pour dénoncer un accord de confidentialité censé lui interdire de parler d'une liaison qu'elle aurait eue en 2006 avec le président américain, qui nie ces allégations.

Michael Cohen a versé 130.000 dollars à Stormy Daniels pour son silence, mais elle affirme que l'accord a été invalidé puisque Donald Trump ne l'a jamais signé et elle demande au tribunal de l'annuler formellement.

La prochaine audience aura lieu le 21 juin dans cette affaire.