Accéder au contenu principal
MONDIAL-2018

Mondial-2018 : le Brésil de Neymar tenu en échec par la Suisse

Neymar n'a pas réussi à se dépêtrer de la défense suisse.
Neymar n'a pas réussi à se dépêtrer de la défense suisse. Joe Klamar, AFP

Pourtant annoncé parmi les favoris à la victoire finale, le Brésil est tombé sur un os dimanche à Rostov-sur-le-Don. Neymar et ses coéquipiers n'ont pas pu faire mieux qu'un match nul (1-1) face à des Suisses bien en place.

PUBLICITÉ

Après avoir quitté "son" Mondial-2014 sur une claque mémorable (7-1 face à l'Allemagne), l'équipe du Brésil ne s'est pas beaucoup rassurée pour son retour dans cette compétition. La Seleçao a buté sur la Suisse (1-1), dimanche 17 juin à Rostov-sur-le-Don, malgré la titularisation de Neymar, de retour de blessure.

Pourtant, Coutinho a rapidement donné l'avantage aux Brésiliens après 20 minutes de jeu. Sur une superbe frappe enroulée du droit, le milieu de Barcelone trouve la lucarne de Sommer. Mais derrière, la Seleçao s'est sans doute un peu trop reposée sur ses lauriers.

Une égalisation par Zuber

Et après la pause, après cinq minutes jouées à tout petit rythme, elle a été punie sur corner par les Suisses, avec une tête de Zuber, qui avait pris la précaution au passage de pousser des deux mains Miranda, le seul Brésilien qui avait l'air décidé à sauter. Un but helvète qui aura eu le mérite de secouer les Brésiliens, qui repartent à l'attaque. En fin de partie, Sommer préserve le point du match nul pour la Suisse.

Sale temps pour les gros. Après l'Argentine bloquée par l'Islande et l'Allemagne battue par le Mexique, c'était donc au tour du Brésil et de Neymar de voir leurs ambitions contrariées lors de la première journée. La Serbie en profite pour prendre la tête du groupe E avec 3 points, avant leur match contre la Suisse le 22 juin.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.