Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

BILLET RETOUR

Vidéo : que reste-t-il du despote Idi Amin Dada en Ouganda ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Shinzo Abe, la passe de trois

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Les appartements fantômes de Caracas

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Theresa May humiliée"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Congo-Brazaville : un opposant menacé de mort en France

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Arthur Mitchell : la mort d'une étoile

En savoir plus

LE DÉBAT

Migrants : l'Europe sans solution ?

En savoir plus

POLITIQUE

Audition de Benalla : une situation embarrassante pour Macron ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alexandra Lamy : "Je suis très fière d'être une actrice populaire"

En savoir plus

EUROPE

Dieselgate : le PDG d'Audi arrêté et incarcéré en Allemagne

© Daniel Roland, AFP | Rupert Stadler en 2017.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/06/2018

Rupert Stadler, le président du directoire d'Audi, a été arrêté lundi 18 juin, a annoncé un porte-parole de la maison-mère Volkswagen. Une arrestation qui intervient dans le cadre de l'affaire du Dieselgate.

Le PDG du constructeur Audi, Rupert Stadler, a été arrêté et placé en détention en Allemagne dans le cadre de l'enquête sur le scandale des moteurs diesel truqués, a annoncé, lundi 18 juin, le parquet de Munich.

Le parquet, qui avait mis en cause fin mai le patron de cette filiale de Volkswagen pour "fraude", ainsi qu'un autre membre du directoire, estime qu'il existe un "risque de dissimulation de preuves" justifiant cette arrestation.

>> À voir : interdiction des diesels polluants en Allemagne, le lobby automobile dépité

Rappel de 60 000 Audi A6 et A7

Début juin, l'agence fédérale de l'automobile KBA a ordonné le rappel de quelque 60 000 Audi A6 et A7 après la découverte d'un "logiciel illicite" capable de fausser les niveaux d'émissions de gaz polluants.

L'ancien PDG de VW, Martin Winterkorn, et son successeur Martin Müller, mais aussi l'actuel chef du conseil de surveillance du groupe, Hans Dieter Pötsch, et l'actuel président de VW Herbert Diess, sont visés par des investigations.

Le scandale a éclaté en septembre 2015, après que l'agence américaine de l'environnement (EPA) eut accusé VW d'avoir équipé 11 millions de ses voitures diesel, dont environ 600 000 aux États-Unis, d'un logiciel capable de fausser le résultat des tests antipollution et dissimulant des émissions dépassant parfois jusqu'à 40 fois les normes autorisées.

Avec AFP

Première publication : 18/06/2018

  • AUTOMOBILE

    Dieselgate : PSA à son tour dans le viseur de la répression des fraudes

    En savoir plus

  • INDUSTRIE AUTOMOBILE

    Dieselgate : nouveaux rebondissements pour Fiat, Renault et VW

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Scandale Dieselgate : Volkswagen plaide coupable de fraude aux États-Unis

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)