Découvertes

Le Mexique a prouvé qu'un but en Coupe du monde peut provoquer un tremblement de terre

Cet homme, Hirving Lozano, a provoqué un séisme à 10 000 km de là, à Mexico.
Cet homme, Hirving Lozano, a provoqué un séisme à 10 000 km de là, à Mexico. Christian Hartmann, Reuters

Le Mexique a fait tomber l'Allemagne – tenante du titre – pour son premier match de la Coupe du monde 2018. L'histoire retiendra aussi qu'un tremblement de terre a été détecté à Mexico au moment du but des verts.

Publicité

"Gooooooooooooooool !!!" Un petit séisme artificiel – comprenez sans cause naturelle – a été détecté à Mexico, dimanche 17 juin, au moment du but du Mexique contre l'Allemagne, au Mondial 2018 en Russie.

VOIR AUSSI : Le coach sud-coréen a trouvé une astuce parfaite pour tromper les observateurs occidentaux

Selon SIMMSA, qui surveille l'activité sismique du Mexique, le tremblement de terre a probablement été causé par des "sauts massifs" au moment précis du but de Hirving Lozano. Au moins deux capteurs situés au cœurs de Mexico ont détecté cette activité sismique inhabituelle.

[scald=70864:article_details {"additionalClasses":""}]

Tout cela nous dit que :

  1. Les Mexicains sont fous de football.
  2. Une immense foule peut provoquer un séisme – rappelons que 9 millions de personnes vivent à Mexico.

Comme nous l'a fait remarquer un internaute nommé Cyril sur notre page Facebook, il y a un précédent. Dimanche 4 juin, la victoire de Clermont contre Toulon en finale du Top 14 avait causé un mini-séisme dans la capitale du Puy-de-Dôme.

En tout cas, bravo à la sélection mexicaine d'avoir fait tomber l'Allemagne (1 but à 0), tenante du titre, pour son premier match de cette Coupe du monde 2018. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine