Découvertes

Pourquoi certaines personnes deviennent irritables lorsqu'elles ont faim

"Cinq minutes pour préparer un foutu panini... C'est le record du monde de la lenteur ici ou quoi ?"
"Cinq minutes pour préparer un foutu panini... C'est le record du monde de la lenteur ici ou quoi ?" Joshua Lott/Bloomberg via Getty Images

Le manque de sucre n'explique pas tout. À l'origine de l'exaspération ressentie lorsque l'on a le ventre vide se trouve aussi des ressorts psychologiques.

Publicité

En anglais, un mot a même été inventé pour ça et il figure dans le Oxford English Dictionnary depuis cette année. "Hangry", contraction des mots "hungry" et "angry", est un adjectif qualificatif supposé décrire cet état d'agacement dans lequel on peut se trouver lorsqu'on a le ventre vide. Irritable, énervé, à cran : la sensation de faim peut vite nous conduire à nous emporter facilement. Mais quel est donc ce lien entre besoin de manger et exaspération ?

VOIR AUSSI : Pourquoi des milliers de scientifiques boycottent la nouvelle revue de Nature sur l’intelligence artificielle

La science essaye de répondre à cette question. Deux chercheurs américains de l'Université de Chapel Hill en Caroline du Nord ont étudié la corrélation entre les deux phénomènes, rapporte Quartz. Leur travail publié dans la revue Emotion révèle le mécanisme à l'œuvre lorsque l'envie de se nourrir se transforme en contrariété. Il apparaît que le manque de sucre dans le sang, soit l'explication la plus souvent invoquée, est loin de tout expliquer. Des ressorts psychologiques sont également en jeu.

Mauvaise interprétation des signaux

En effet, la faim provoque une hausse de cortisol et d'adrénaline dans le corps, ce qui contribue à nous tendre et à nous stresser. Aussi, lorsqu'un élément extérieur vient froisser une personne qui a le ventre vide, celle-ci peut ne pas être consciente des effets de la faim sur son état et attribuer l'entièreté de son agacement à cet élément extérieur. En d'autres termes, la confusion des signaux va l'inviter à imputer à cet élément extérieur toute la responsabilité de son énervement. 

Jennifer MacCormack, spécialiste en psychologie et en neuroscience, recommande à chacun d'apprendre à se connaître lorsqu'il ou elle a faim. Savoir faire la part des choses peut effectivement vous éviter de vous brouiller inutilement avec un.e collègue ou un proche qui ne méritait peut-être pas tout votre courroux.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine