Accéder au contenu principal

Champions de la propreté, les supporters japonais et sénégalais nettoient les stades après les matchs

Supporter japonais devant le stade de Saransk.
Supporter japonais devant le stade de Saransk. Stanislav Krasilnikov/Getty Images

Eh oui, les exploits se passent aussi dans les gradins de la Coupe du monde 2018.

Publicité

Depuis 6 jours, les matchs du Mondial 2018 s'enchaînent mais ne se ressemblent pas. Un adage valable côté joueurs – dont les performances de certains sont à noter –, et.... côté fans, présents dans les tribunes. 

VOIR AUSSI : C'est certainement grâce à cette femme que le Mexique a gagné face à l'Allemagne

Pour son entrée dans le Coupe du monde 2018 mardi 19 juin, le Japon a réussi à s'imposer face à la Colombie deux buts à un. Un temps fort sur le terrain, mais pas seulement : les supporters japonais ont eux aussi ajouté leur pierre à l'édifice dans les gradins russes. À la fin du match, une bonne partie d'entre eux s'est mise à nettoyer les sièges et les rangées avant de quitter les lieux, comme le montrent ces images publiées sur les réseaux sociaux. 

Des habitudes qui ne datent pas d'hier, et qui n'ont pas été mises en place exclusivement pour la compétition. "Ce n'est pas seulement une part de la culture du football", explique le journaliste sportif basé au Japon Scott McIntyre à la BBC. "Cela fait partie intégrante de la culture japonaise." Exemplaires en matière de tri des déchêts, le gouvernement japonais a mis en place un système très minutieux qui peut valoir la visite d'un agent municipal s'il n'est pas respecté.

Aussi, le Japon est connu pour la propreté de ses rues puisque ses habitants se considèrent responsables de leurs détritus et ont tendance à les emporter avec eux jusqu'à ce qu'ils rencontrent une poubelle. On est donc bien loin des bennes à ordures débordantes et autres bords de Seine envahis de papiers et canettes abandonnées. 

Le Japon, mais aussi le Sénégal

Les supporters sénégalais se sont également érigés en exemples de la propreté à l'occasion de leur match contre la Pologne le même jour. À leur tour, ils ont laissé les gradins comme neufs, réduisant ainsi la corvée des employés de nettoyage.

Ce qui laisse fort à penser que le stade dans lequel se déroulera le match du 24 juin prochain – Japon contre Sénégal – n'aura pas, ou peu, besoin d'être nettoyé. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.