Accéder au contenu principal
MONDIAL-2018

Mondial-2018 : le Portugal de Cristiano Ronaldo élimine le Maroc

Cristiano Ronaldo, une nouvelle fois décisif avec le Portugal.
Cristiano Ronaldo, une nouvelle fois décisif avec le Portugal. Yuri Cortez, AFP

En manque d'imagination dans le jeu, le Portugal s'est tout de même défait du Maroc grâce à un nouveau but de Cristiano Ronaldo. Un succès qui place les Portugais temporairement en tête du groupe C et qui, surtout, élimine les Marocains.

Publicité

envoyé spécial France 24 à Ekaterinbourg (Russie).

Moins de 24 heures après avoir débloqué son compteur dans ce Mondial-2018 grâce au Sénégal, le continent africain sait qu'il ne passera pas le premier tour indemne. Mercredi 20 juin, après deux défaites en autant de rencontres, le Maroc est devenu la première nation officiellement éliminée de la Coupe du monde en Russie. Une sanction terrible pour les Marocains, d'autant qu'elle est n'est pas la conséquence d'un fossé footballistique avec les autres, mais surtout d'une terrible maladresse dans les derniers gestes.

Comme face à l'Iran en ouverture, les Marocains se sont fait battre par la plus petite des marges (0-1), le Portugal trouvant la faille d'entrée de jeu. Une ouverture du score précoce, signée Cristiano Ronaldo sur un bon centre de Joao Moutinho (1-0, 4e), a obligé les Lions de l'Atlas a courir après le score. Mais à l'image du capitaine Benatia, qui a loupé deux très grosses opportunités (11e puis 90e+2), les hommes d'Hervé Renard ont manqué de précision dans la finition. Frustrant, aussi, pour Belhanda, qui a dévié un corner de Ziyech en direction des filets, mais que Rui Patricio a parfaitement sorti d'une belle parade (57e).

Les Portugais toujours en rodage

Le portier portugais, sans nul doute l'un des meilleurs joueurs de la Seleçao européenne sur la pelouse du stade Loujniki de Moscou, ce qui en dit long sur la prestation des Portugais à l'occasion de ce deuxième match. Peu de grosses satisfactions à l'exception des trois points pour le sélectionneur des champions d'Europe Fernando Santos, si ce n'est l'assurance qu'il dispose d'un bloc compact et d'une charnière solide. Et du fait que Cristiano Ronaldo, quatre buts déjà, est définitivement d'une autre planête.

En revanche, en matière d'animation offensive, et malgré les titularisations de Guedes et Bernardo Silva, le Portugal n'a absolument rien montré de brillant au cours de cette heure et demie de jeu. Mais même sans faire d'étincelles, ils viennent de faire un grand pas vers les huitièmes de finale. Et, pour l'anecote, de s'offrir la première victime de ce Mondial-2018.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.