Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Congo-Brazaville : Un opposant menacé de mort en France.

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Arthur Mitchell : la mort d'une étoile

En savoir plus

LE DÉBAT

Migrants : L'Europe sans solution ?

En savoir plus

POLITIQUE

Audition d'Alexandra Benalla : Une situation embarassante pour E. Macron ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alexandra Lamy : "Je suis très fière d'être une actrice populaire"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Cour Suprême : tempête autour de Brett Kavanaugh

En savoir plus

Pas 2 Quartier

Bourgogne : cinéaste d'une cité désertée

En savoir plus

FOCUS

Autriche : restriction de l'immigration et obstacles à l'intégration

En savoir plus

L’invité du jour

Claude Pinault : "Tétraplégique, un médecin m’a donné une graine d’espoir"

En savoir plus

EUROPE

Brexit : le gouvernement britannique s'évite une nouvelle crise

© AFP PHOTO / PRU | Theresa May, mercredi 20 juin 2018, à la Chambre des communes à Londres.

Vidéo par Bénédicte PAVIOT

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/06/2018

Theresa May a remporté mercredi un vote crucial à la Chambre des communes, qui a accepté sa proposition relative au droit de regard dont disposeront les députés britanniques sur les conditions de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

C'est un soulagement pour Theresa May. Le gouvernement britannique a remporté de justesse, mercredi 20 juin, un vote crucial à la Chambre des communes concernant son projet de loi sur le Brexit, après un compromis de dernière minute sur le rôle du Parlement dans le processus de sortie de l'Union européenne.

La Première ministre britannique est ainsi parvenue à vaincre une tentative d'élus de son camp conservateur favorables à l'UE visant à accorder davantage d'influence au Parlement.

>> À voir : Pour Nick Clegg, "il faut organiser un référendum sur les termes du Brexit"

Les élus de la Chambre des communes ont rejeté par 319 voix contre 303 un amendement présenté par ces europhiles qui prévoyait un droit de veto pour le Parlement sur le résultat des négociations. Ils ont ensuite accepté sans voter la proposition de Theresa May.

Ce résultat était attendu après le revirement un peu plus tôt dans la journée de l'un des chefs de file de la fronde, qui a annoncé son ralliement à la proposition gouvernementale.

Le gouvernement de Theresa May doit négocier un accord avec les autres pays de l'UE sur les conditions du Brexit, censé intervenir en mars 2019.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 20/06/2018

  • ROYAUME-UNI

    Divisés, les députés britanniques votent sur l'avenir du Brexit

    En savoir plus

  • BREXIT

    Brexit : Theresa May remporte un vote majeur au Parlement

    En savoir plus

  • BREXIT

    Brexit : Paris pour un règlement de la question irlandaise au plus tard en juin

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)