Accéder au contenu principal

La Bourse de Paris débute sur un rebond profitant d'une pause dans le conflit commercial

3 mn
Publicité

Paris (AFP)

La Bourse de Paris rebondissait légèrement jeudi matin (+0,43%), profitant d'une accalmie dans le conflit commercial opposant les Etats-Unis à ses partenaires.

A 09H20 l'indice CAC 40 prenait 23,29 points à 5.395,60 points. La veille, il avait fini en baisse de 0,34% à 5.372,31 points.

Cette ouverture en légère hausse s'inscrit "dans le sillage du nouveau record historique pour le Nasdaq" réalisé la veille et"d'une accalmie de surface au niveau des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine", selon les experts de Mirabaud Securities Genève.

Les investisseurs resteront attentifs à toute évolution de la situation. Lundi Washington a menacé d'imposer de nouvelles taxes sur un montant élevé d'importations chinoises. Pékin a promis des "représailles" en réaction.

En outre, les mesures de rétorsion de l'UE contre certains produits américains en réponse aux taxes de Washington sur son acier et son aluminium entreront en application vendredi, ce qui "pourrait conduire les Etats-Unis à surenchérir dans les prochains jours ou semaines", selon Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

"L'avertissement de Daimler devrait attirer l'attention", estiment les stratégistes du courtier Aurel BGC.

Le numéro un mondial de la voiture haut de gamme (marques Mercedes et Smart) et des camions Daimler est devenu mercredi le premier grand groupe allemand à revoir à la baisse ses attentes de résultat pour 2018 en raison de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine.

L'euro continuait par ailleurs à baisser jeudi face au dollar dans un marché s'interrogeant sur les politiques monétaires des grandes banques centrales et sur l'effet des tensions commerciales provoquées par les Etats-Unis.

Du côté des indicateurs, l'agenda est clairsemé.

En France, le climat des affaires est resté stable en juin, demeurant à un niveau "relativement élevé", après avoir fléchi le mois précédent, selon l'Insee.

Dans l'après-midi, les investisseurs découvriront aux Etats-Unis l'activité industrielle dans la région de Philadelphie pour le même mois ainsi que les demandes hebdomadaires d'allocation chômage.

En matière de valeurs, le secteur automobile était mal orienté. Peugeot reculait de 1,19% à 20,71 euros et Renault de 0,18% à 77,13 euros tandis que Valeo perdait 0,69% à 51,62 euros et Michelin 0,41% à 108,65 euros.

A l'inverse, le secteur du luxe évoluait dans le vert, après avoir nettement reculé la veille. Kering prenait 0,98% à 486,10 euros, LVMH 0,80% à 288,85 euros et Hermès 0,38% à 531,20 euros.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.