Découvertes

Un étudiant a découvert la première nurserie de bébés raies manta au large du Texas

Eric Lafforgue/Art in All of Us

Un Américain a découvert, sans le vouloir, un endroit unique en son genre : une pépinière de raies manta géantes.

Publicité

Attention, alerte bébés animaux. Le biologiste marin Joshua Stewart était en train de faire de la plongée sous-marine au large du Texas lorsqu’il a observé des bébés raies manta. Une découverte assez improbable, puisque ces raies géantes – les adultes peuvent être aussi larges que les girafes sont longues – se cachent généralement des regards humains, notamment dans leur tendre jeunesse. 

VOI AUSSI : OceanX, le nouveau projet du milliardaire Ray Dalio qui veut explorer les fonds marins à la sauce SpaceX

Étudiant de troisième cycle au Scripps Institution of Oceanography, Joshua Stewart a passé de longues années à étudier ces poissons. Pourtant, il n’avait jusqu’à alors pu observer que deux ou trois raies manta encore juvéniles. "La période de la jeunesse des mantas océaniques a toujours été comme une boîte noire pour nous, étant donné que nous ne pouvons en observer que très rarement", a-t-il expliqué dans un communiqué de presse publié le lundi 18 juin.

En remontant à la surface, Joshua Stewart a donc logiquement partagé son excitation auprès de ses collègues du Flower Garden Banks National Marine Sanctuary, un organisme qui s’occupe de préserver la vie maritime au sein d’un large sanctuaire marin au large du Texas et de la Louisiane, aux États-Unis. Sauf que ceux-ci ne furent nullement impressionnés, expliquant au jeune homme en voir régulièrement.

Une découverte improbable (et chouette)

Le scientifique en herbe s'est alors plongé dans les données que le National Marine Sanctuary collectait depuis 25 ans sur la faune maritime de la région. Son intuition s’est confirmée avant même de plonger à nouveau : au fil des années, cet espace était devenu une pépinière, une véritable nurserie – la première – pour des bébés raies manta géantes.

Dans une étude publiée lundi 18 juin dans la revue scientifique Marine Biology, Joshua Stewart explique ainsi que cet espace protégé d’environ 145 mètres carrés est devenu un lieu d’accueil et de sécurité pour ces jeunes poissons – des nouveau-nés aux adolescents. Selon l’article, 95 % des raies manta vivant à cet endroit sont considérées comme "juvéniles", mais il n’y a pas de raison particulière, évidente, les ayant conduites à s’installer dans ce lieux précis. Il semblerait que cela soit lié à la température de l’eau, assez douce pour leur permettre de se reposer après un raid dans des eaux plus profondes. Et en même temps assez éloignée des côtes et de la surface pour permettre aux raies de ne être dérangées par des prédateurs.

Les raies manta géantes adultes peuvent atteindre les 7 mètres de large et les deux tonnes. Elles ne sont pas considérées comme dangereuses pour les humains et se nourrissent principalement de planctons. Elles évitent les côtes et sont difficilement observables par les humains. Les raies manta géantes sont considérées comme une espèce en danger et découvrir ce type d’endroit permet de mieux les protéger.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire. 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine