Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

MHD, le phénomène afro-trap

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump se fait l'avocat de Brett Kavanaugh

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

"Zone démilitarisée" à Idleb : Erdogan et Poutine en faiseurs de paix ?

En savoir plus

TECH 24

Hacker les humains

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget 2019 : quels sacrifices ?

En savoir plus

REPORTERS

Colombie : au Catatumbo, "les damnés de la coca"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le tournant ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Tiken Jah Fakoly

En savoir plus

#ActuElles

Maroc : les droits des femmes encore à conquérir

En savoir plus

Amériques

Le FMI approuve un prêt de 50 milliards de dollars à l'Argentine

© Andrew Caballero-Reynolds, AFP | Christine Lagarde le 14 juin 2018 au FMI, à Washington.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/06/2018

Le FMI a validé formellement mercredi un prêt de 50 milliards de dollars à destination de l'Argentine. Buenos Aires s'engage en contrepartie à mettre en place des réformes pour limiter les dépenses de l'État.

Le Fonds monétaire international (FMI) vient à la rescousse de Buenos Aires. Un prêt du FMI de 50 milliards de dollars en faveur de l'Argentine a été formellement approuvé, mercredi 20 juin, à l'issue d'une réunion du comité de direction de l'institution. Le FMI et l'Argentine avaient annoncé le 7 juin avoir trouvé un accord de principe sur ce prêt, en échange d'un engagement des autorités argentines à mettre en place des réformes pour limiter les dépenses de l'État. Celui-ci devait toutefois encore recevoir l'aval des membres de la direction du Fonds.

"La décision de la direction permet aux autorités d'obtenir une ligne de crédit immédiate de 15 milliards de dollars. La moitié de cette somme sera utilisée pour soutenir le budget" de l'Argentine, a précisé le FMI. Le reste du soutien financier sera disponible ensuite et soumis aux examens trimestriels de l'économie argentine. Les autorités argentines ont souligné qu'elles n'avaient pas l'intention pour le moment de recourir au reste du prêt, a en outre précisé le FMI.

Le programme de soutien économique a pour but de renforcer l'économie du pays sur la base de quatre piliers : restaurer la confiance des marchés, protéger les plus vulnérables, renforcer la crédibilité de la banque centrale dans ses objectifs d'inflation, diminuer progressivement la pression de la balance des paiements, a détaillé le FMI.

Discussions "lucides"

La directrice générale du FMI, Christine Lagarde, a une nouvelle fois souligné mercredi que le programme de réformes avait été "élaboré, conçu" par les autorités argentines. Elle a en outre qualifié de "lucides" les discussions qui se sont déroulées au cours du comité de direction. "Nous apportons notre soutien avec une grande humilité et une grande attention portée à la situation de la population argentine", a-t-elle également commenté alors que le peuple argentin est globalement hostile à une intervention du FMI.

>> À lire aussi : En Argentine, des milliers de manifestants dans la rue contre le FMI

L'organisme international reste associé dans les mémoires avec la pire crise économique et sociale de l'histoire du pays, qui a culminé en 2001 avec un défaut de paiement national. Pour nombre d'Argentins, cette crise était due au programme du FMI pour le pays.

Le président argentin de centre-droit, Mauricio Macri, avait lui-même sollicité l'aide du FMI et son ministre de l'Économie avait entamé le 8 mai des pourparlers avec le Fonds. Depuis, l'Argentine a indiqué s'être fixé comme objectif une inflation de 17 % pour 2019, 13 % pour 2020 et 9 % pour 2021. L'objectif de déficit budgétaire, avant service de la dette, a été révisé à 2,7 % du PIB en 2018, contre 3,2 % prévu précédemment.

>> À lire aussi : Buenos Aires appelle le FMI au secours du peso

Le programme économique du président argentin doit soutenir les plus vulnérables dans la société argentine avec des engagements concrets, "en préservant le niveau actuel des dépenses sociales et en augmentant des programmes d'aide sociale", rappelle enfin le FMI. Christine Lagarde a par ailleurs relevé les mesures destinées à accroître la participation des femmes sur le marché du travail.

Avec AFP

Première publication : 21/06/2018

  • ARGENTINE

    Argentine : les pro-avortement remportent une première victoire à la Chambre des députés

    En savoir plus

  • ARGENTINE

    En Argentine, des milliers de manifestants protestent contre le FMI

    En savoir plus

  • ARGENTINE

    Buenos Aires appelle le FMI au secours du peso

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)