Le lien transatlantique reste "fort" malgré les divergences (Stoltenberg)

Publicité

Londres (AFP)

Le lien qui unit les membres de l'Otan est "fort" et il sera "préservé" malgré les "divergences entre les Etats-unis et les autres alliés", a déclaré jeudi à Londres son secrétaire général Jens Stoltenberg.

"Notre lien est fort", a déclaré M. Stoltenberg, "mais aujourd'hui, certains doutent de la force de ce lien".

"Nous voyons des différences entre les Etats-unis et d'autres alliés", sur des sujets comme le commerce, l'environnement et l'accord nucléaire iranien, a-t-il poursuivi.

Même si ces désaccords sont "réels", et qu'"il n'est pas écrit dans la pierre que le lien transatlantique survive", "je crois qu'il sera préservé", alors qu'un prochain sommet de l'Alliance est prévu en juillet, a affirmé le secrétaire général de l'Otan.

"Nous avons surmonté des désaccords avant", et "maintenir le partenariat transatlantique est dans notre intérêt stratégique", a-t-il argumenté. En outre, si "certains liens" entre les Etats-unis et l'Europe se sont "affaiblis", "nos liens en matière de défense se sont renforcés".

Lors du sommet de l'Alliance les 11 et 12 juillet à Bruxelles, "nous irons encore plus loin. Avec plus d'argent, de capacités et de contributions aux missions et opérations de l'Otan", a assuré M. Stoltenberg, malgré les tensions avec le président américain Donald Trump. Ce dernier accuse régulièrement les pays européens membres de l'Alliance, particulièrement l'Allemagne, de ne pas respecter leurs promesses d'augmenter les dépenses militaires à hauteur de 2% du PIB.

Interrogé sur une possible rencontre entre Donald Trump et le président russe Vladimir Poutine, Jens Stoltenberg a déclaré que cela "n'enfreignait en aucun cas les politiques de l'Otan", qui est en faveur du "dialogue".

Le secrétaire général de l'Otan doit rencontrer la Première ministre britannique Theresa May dans la journée avant une déclaration commune jeudi après-midi.