Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Maduro chez "Salt Bae" : un goût amer pour les Vénézuéliens

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Lamjarred : la star marocaine placée en détention

En savoir plus

LE DÉBAT

Plan "ma santé 2022" en France : urgences à l'hôpital ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Benoît Hamon : "Celui qui est en cause dans l'affaire Benalla, c'est Macron"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Benoît Hamon : "Je veux reconstruire la gauche"

En savoir plus

FOCUS

Invasion de sargasse au Mexique : désastre ou chance à saisir?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Audiard : "Depuis longtemps, j'avais envie de tourner avec des Américains"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Voyage inoubliable sur le train du désert en Mauritanie et 300 kilomètres pour les plages de Tunisie

En savoir plus

L’invité du jour

Ghislaine Dehaene : "Il faut parler au bébé pour lui permettre de façonner son esprit"

En savoir plus

Mort du petit Hugo lors d'un match de hockey: le club de Dunkerque mis en examen

© AFP/Archives | Des personnes se recueillent devant la patinoire de Dunkerque après la mort du petit Hugo lors d'un match de hockey sur glace, le 2 novembre 2014

LILLE (AFP) - 

Le club de hockey sur glace de Dunkerque (Nord) a été mis en examen pour homicide involontaire dans le cadre de l'enquête portant sur le décès d'un supporter de 8 ans en 2014, a-t-on appris jeudi de sources concordantes.

"On a été convoqués le 11 juin et le juge d'instruction nous a signifié la mise en examen pour homicide involontaire. Cette mise en examen est logique et on aura désormais accès au dossier", a expliqué le président du club Franck Vanwormhoudt, confirmant une information du Phare dunkerquois.

Le 2 novembre 2014, Hugo, qui se trouvait dans les tribunes de la patinoire, avait été violemment touché au niveau d'une oreille par un palet qui était sorti de l'aire de jeu lors d'un match de 2e division entre Dunkerque et Reims.

Le garçon, qui jouait pour l'équipe des moins de 9 ans des "Corsaires", avait succombé à l'hôpital de Dunkerque. En novembre 2014, une information judiciaire avait été ouverte par le parquet de la ville alors que ce drame avait suscité une vive émotion dans le monde du hockey français et dans la région.

"On estime que la responsabilité doit être partagée à ce stade avec la municipalité - qui connaissait l'état de vétusté de la patinoire -, l'exploitant qui n'a jamais voulu mettre de plexiglas le long des balustrades et aussi la fédération française qui a imposé du plexiglas pour la ligue Magnus mais pas pour les divisions inférieures", a indiqué à l'AFP Me Pierre Cortier, avocat du club.

La fédération "ne s'est jamais déplacée à Dunkerque pour vérifier les conditions de sécurité", a ajouté Me Cortier.

A la suite du drame, un filet de sécurité a été mis en place dans la patinoire, a dit M. Vanwormhoudt. Chaque année, un tournoi est organisé par le club pour les moins de 9 ans en mémoire du petit Hugo.

© 2018 AFP