Accéder au contenu principal
MONDIAL-2018

Mondial-2018 : l'Espagne et le Portugal qualifiés pour les huitièmes, la Roja en tête du groupe B

La Roja est allée chercher le nul contre le Maroc, le 25 juin 2018, et prend la première place du groupe B.
La Roja est allée chercher le nul contre le Maroc, le 25 juin 2018, et prend la première place du groupe B. Ozan Kose, AFP

Face à une équipe marocaine déjà éliminée mais tenace, l'Espagne a concédé le nul (2-2) et se place en tête du groupe B, suivie du Portugal tenu en échec par l'Iran (1-1). Ils affronteront respectivement la Russie et l'Uruguay en huitièmes.

Publicité

La sélection espagnole s'est fait peur face au Maroc, déjà éliminé du Mondial-2018 mais très tenace, lundi 25 juin à Kaliningrad. Menés à dix minutes de la fin après un but d'En-Nesyri, la Roja a égalisé dans le temps additionnel (2-2) et a pris son ticket pour les huitièmes. Elle termine en tête du groupe B, car dans le même temps, le Portugal a aussi été tenu en échec par l'Iran (1-1). Sergio Ramos et ses coéquipiers affronteront la Russie le 1er juillet.

Les Portugais étaient leaders de leur groupe jusqu'au temps additionnel, avant que l'Espagne n'égalise en parallèle face au Maroc et que Karim Ansarifard ne transforme son penalty (90+3), accordé après recours à l'assistance vidéo à l'arbitrage pour une main dans la surface du défenseur Cédric Soares. Les champions d'Europe en titre doivent se préparer à une rude bataille contre l'Uruguay, samedi 30 juin à Sotchi. Une bataille de défenses solides et de stars offensives prêtes à marquer à tout moment.

Pénalty raté pour CR7

La star portugaise Cristiano Ronaldo aurait pu marquer son cinquième but de la compétition, mais le joueur du Real Madrid a raté un pénalty contre l'Iran. Comme son rival argentin Lionel Messi lors du premier match contre l'Islande (1-1), "CR7" a buté sur le gardien iranien Ali Beiranvand (53e).

Le classement des buteurs est toujours dominé par l'Anglais Harry Kane, auteur d'un doublé contre la Tunisie (2-1) et d'un triplé contre le Panama (6-1). Avec en tout trois penalties... réussis, ceux-là !

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.