Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

MHD, le phénomène afro-trap

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump se fait l'avocat de Brett Kavanaugh

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

"Zone démilitarisée" à Idleb : Erdogan et Poutine en faiseurs de paix ?

En savoir plus

TECH 24

Hacker les humains

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget 2019 : quels sacrifices ?

En savoir plus

REPORTERS

Colombie : au Catatumbo, "les damnés de la coca"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le tournant ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Tiken Jah Fakoly

En savoir plus

#ActuElles

Maroc : les droits des femmes encore à conquérir

En savoir plus

Rome favorable à des "centres d'accueil" pour migrants au sud de la Libye

© AFP | Le ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini et le vice-Premier ministre libyen du Gouvernement d'union nationale (GNA), Ahmed Meitig, à Tripoli, le 25 juin 2018

TRIPOLI (AFP) - 

Le ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini a indiqué lundi à Tripoli que l'Italie allait proposer l'installation de "centres d'accueil et d'identification" au sud de la Libye lors du sommet de l'Union européenne jeudi à Bruxelles.

"Nous soutiendrons, d'un commun accord avec les autorités libyennes, la mise en place de centres d?accueil et d?identification (de migrants) au sud de la Libye, à sa frontière externe, pour l'aider autant que l'Italie à bloquer la migration", a déclaré M. Salvini.

Le ministre italien qui s'exprimait au cours d'une conférence de presse au côté du vice-Premier ministre libyen du Gouvernement d'union nationale (GNA) Ahmed Meitig, n'a pas précisé dans quel pays ces centres devraient être installés.

M. Meitig a pour sa part indiqué que son pays "refuse catégoriquement l'installation de camps pour migrants en Libye".

Il a affirmé avoir invité les pays européens de la Méditerranée, par le biais de l'Italie, à participer à un sommet sur l'immigration en septembre à Tripoli.

Lors de sa brève visite dans la capitale libyenne, M. Salvini s'est entretenu avec le chef du GNA Fayez al-Sarraj et le ministre de l'Intérieur Abdessalam Achour.

La question de l'accueil des migrants a été dimanche à Bruxelles le sujet d'un mini-sommet destiné à tenter d'apaiser les tensions au sein de l'Union européenne face au défi migratoire, qui s'est achevé sans avancée concrète.

© 2018 AFP