Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La fin des sanctions contre l'Erythrée

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mais qu'est ce que ça veut dire "mettre le bololo" ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit : divorce à l'amiable avec Bruxelles ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"8, avenue Lénine" : le parcours du combattant d'une femme rom en France

En savoir plus

FOCUS

La minorité arménienne de Syrie se reconstruit à Erevan

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Un juge à la Cour suprême incite les Américains à s'investir dans la vie publique

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Yémen : la guerre décryptée

En savoir plus

FACE À FACE

Le mouvement des "gilets jaunes", entre grogne civile et récupération politique

En savoir plus

L’invité du jour

Titouan Lamazou : "Aller à la rencontre de l'infinie diversité de l'humanité"

En savoir plus

Découvertes

Le jeu "Sims FreePlay" va être interdit en Chine et dans six autres pays "à cause de son contenu LGBT"

© DR | Un couple homosexuel dans "Les Sims".

Texte par Louise WESSBECHER

Dernière modification : 26/06/2018

Certains pays ne sont pas franchement pour le mariage pour tous chez les Sims.

À compter du 5 juillet 2018, le jeu gratuit "Sims FreePlay" ne sera plus disponible au téléchargement en Chine, en Arabie saoudite, aux Émirats arabes unis, à Oman, au Koweït, au Qatar et en Égypte. Ceux qui ont déjà installé l’application pourront cependant continuer d’y jouer mais sans accès aux prochaines mises à jour.

VOIR AUSSI : Le réseau social chinois Weibo revient sur sa décision de retirer tout contenu homosexuel

EA a fait cette annonce dans un communiqué publié le 20 juin sur son site, évoquant des "restrictions régionales" dans ces sept pays. "Nous avons toujours été fiers que nos expériences de jeux épousent des valeurs aussi larges et diverses que notre incroyable communauté de fans. Cela est important pour nous, autant que ça l’est pour vous", écrit le post sans trop entrer dans les détails.

Mais selon Duan Juncheng, spécialiste de l’industrie du jeu vidéo basé à Beijing, interrogé par le Global Times, cette annonce laisse peu de place au doute : "Lorsqu’on voit que les six autres pays [en plus de la Chine] cités dans le communiqué sont des pays où une grande majorité de gens considèrent les gays et les lesbiennes comme des criminels, le contenu LGBT du jeu pourrait bien être la raison de ce retrait."

"Les Sims, le jeu le plus LGBT friendly de tous les temps"

Le jeu "Sims FreePlay", sorti à la fin de l’année 2011 et régulièrement mis à jour depuis, propose de faire évoluler ces petits personnages à travers différentes étapes de la vie, parmi lesquelles le mariage ou plus récemment la grossesse notamment. Et il est en effet possible de faire s’unir deux Sims du même sexe.

Mais cela est loin d’être inédit pour les Sims. En 2016, le site britannique Pink News avançait que les Sims étaient "le jeu le plus LGBT friendly de tous les temps", évoquant les paramètres de configuration des Sims 4 et leur onglet "genre" qui permettait de choisir si son personnage, qu’il soit un homme ou une femme, préférait s’habiller dans le vestiaire féminin ou masculin, ou aller aux toilettes debout ou non. Et s’il pouvait tomber enceint.e.

Le studio de développement Maxis, qui appartient à Electronic Games, avait alors expliqué : "Les Sims sont créés par une équipe diverse pour une audience diverse. Nous voulons être sûrs que les joueurs puissent créer des personnages auxquels ils peuvent s’identifier grâce à des outils forts qui leur donnent la possibilité de choisir le genre, l’âge, l’origine ethnique ou la morphologie de leur Sims."

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 26/06/2018