Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INFO ÉCO

L’économie chinoise peut-elle résister à la guerre commerciale ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Avion russe abattu en Syrie : "un tragique concours de circonstances"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le repas luxueux de Maduro chez "Salt Bae" a un goût amer pour les Vénézuéliens

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La star marocaine Saad Lemjarred placée en détention

En savoir plus

LE DÉBAT

Plan "ma santé 2022" en France : urgence à l'hôpital ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Benoît Hamon : "Celui qui est en cause dans l'affaire Benalla, c'est Macron"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Benoît Hamon : "Je veux reconstruire la gauche"

En savoir plus

FOCUS

Invasion de sargasse au Mexique : désastre ou chance à saisir?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Audiard : "Depuis longtemps, j'avais envie de tourner avec des Américains"

En savoir plus

Découvertes

Un nid d’oiseau protégé perturbe l’organisation d’un festival de musique au Canada

© Flickr / Claude Bélanger | Un nid de Pluvier kildir (Photo d'illustration).

Texte par Louise WESSBECHER

Dernière modification : 12/09/2018

Quatre œufs de Pluvier kildir vs 300 000 festivaliers : qui seront les plus forts ?

Du 5 au 10 juillet prochains, 300 000 personnes viendront applaudir Bryan Adams, Rae Sremmud ou les Foo Fighters. À moins que de petits oisillons ne les en empêchent.

VOIR AUSSI : La folle ascension d'un raton laveur sur la façade d'un gratte-ciel a captivé Internet toute la nuit

Lors d’une conférence de presse donnée lundi matin, les organisateurs du festival Bluesfest d’Ottawa, au Canada, ont révélé que la découverte d’un nid les contraignait pour le moment à ne pas démarrer l’installation de la scène principale des concerts. Les quatre œufs que contient ce nid sont ceux d’un Pluvier kildir, un petit oiseau migrateur protégé par la loi canadienne qui interdit toute construction sur son lieu de ponte.

Mark Monahan, directeur général du festival, a avoué qu’il s’agissait là de "l’un des problèmes les plus particuliers [qu’ils aient] eu à affronter", rapporte le site Ottawa Citizen. "Si nous ne pouvons pas commencer à installer la scène à partir de demain (mardi), nous allons faire face à des retards qui vont faire boule de neige."

Même si les ornithologues craignent que tout contact humain avec le nid provoque l’abandon des œufs par leurs parents, le ministère canadien de l’environnement a finalement émis mardi un permis autorisant "le déplacement du nid vers un endroit convenable à proximité". Et comme l’annonce la Commission de la capitale nationale sur Twitter, les futurs oisillons ont trouvé ce mercredi un nouveau décor pour éclore... à seulement 30 mètres de sa place d'origine. Pourvu que les Pluvier kildir aiment la musique.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 12/09/2018