Accéder au contenu principal

Le point le plus froid du globe vient d'être localisé en Antarctique

Une vue de l'Antarctique.
Une vue de l'Antarctique. Barcroft Media/Getty Images

Un nouveau record de température a été enregistré en Antarctique : - 98 °C. Un chiffre synonyme d'une atmosphère si froide qu'elle pourrait être rapidement fatale pour l'homme ou la femme qui y respire de l'oxygène.

PUBLICITÉ

Alors que la fonte des glaces en Antarctique s'accélère considérablement chaque année – 219 milliards de tonnes de glace fondent annuellement depuis 2012 –, il subsiste encore quelques zones où règnent des températures polaires impressionnantes.

VOIR AUSSI : Des photos aériennes de la NASA dévoilent les zones les plus reculées de l'Arctique et de l'Antarctique

Dans l'une d'entre elles, découverte récemment par une équipe scientifique de l'Université du Colorado à Boulder, un nouveau record de température vient d'ailleurs d'être enregistré. "C'est un endroit où la Terre est tellement proche de ses limites que c'est presque une toute autre planète", a déclaré Ted Scambos, chercheur au National Snow and Ice Data Center de l'université et auteur principal de l'étude.

Partis en expédition en Antarctique entre 2004 et 2016, le scientifique et son équipe y ont mesuré des températures qui n'ont jamais atteint des chiffres aussi bas : - 98°C. Dans le rapport publié le 25 juin sur Geophysical Research Letters, il est indiqué que les précédents records avaient été atteints en 1983, à la station Russian Vostok (- 89.2°C), puis en 2013 (- 93°C). 

"Chaque inspiration est douloureuse là-bas et il faut être très prudent afin de ne pas s'abîmer les poumons"

À cet endroit précis, l'air est irrespirable pour l'homme, qui risquerait rapidement de succomber à une hémmoragie pulmonaire. "Chaque inspiration est douloureuse là-bas et il faut être très prudent afin de ne pas s'abîmer les poumons et la gorge en inspirant", raconte Ted Scambos dans l'étude. "Il y fait même plus froid qu'en Sibérie ou en Alaska."

Des conditions bien particulières

Dans quelles conditions précises des températures si basses peuvent être atteintes ? En 2013, les scientifiques affirmaient qu'un ciel dégagé et un vent léger étaient nécessaires. Mais cette nouvelle étude prouve qu'il faut aussi que l'air soit "extrêment sec, car la vapeur d'eau peut retenir de la chaleur dans l'air". Ces paramètres sont ainsi souvent réunis lors de la saison la plus froide, soit lors des mois de juillet et d'août. 

Cependant, ce nouveau record risquerait bien d'être le dernier. "Comme les gazs à effet de serre et la concentration en vapeur d'eau continuent ne cessent de s'accroître, les températures en Antarctique vont augmenter de 3 ou 4°C", explique à National Geographic John Turner, un scientifique de la British Antarctic Survey non impliqué dans l'étude. "Ce genre de chiffres va devenir de plus en plus rare."

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.