Accéder au contenu principal
ENTRETIEN

Idriss Déby à France 24 : "Pour le G5 Sahel, nous attendons des actes"

À l'occasion du sommet de l'Union africaine qui s'est ouvert dimanche à Nouakchott, France 24 a rencontré le président tchadien Idriss Déby qui revient notamment sur la situation sécuritaire au Sahel et le financement du G5.

Publicité

Après l’attaque du QG de la force du G5 Sahel vendredi à Sévaré, au Mali, le président tchadien Idriss Déby dénonce un attentat commis contre "un symbole très fort". "Cela nous a bouleversés", confie le chef de l'État dans un entretien à France 24 réalisé en marge du sommet de l'Union africaine, qui s'est ouvert dimanche à Nouakchott.

"La force du G5 Sahel souffre d'un manque de moyens financiers et matériels", estime le président tchadien qui constate l'absence "d'actes concrets et précis en terme de mise en place de financements". Et d'ajouter : "Le seul pays qui nous a soutenu et continue de le faire, c'est la France".

>> À voir : IBK à France 24 : "Pour lutter contre le terrorisme, il faut s'en donner les moyens"

Interrogé sur les rumeurs d'une présidence à vie, il répond : "Ceux qui disent cela ne me connaissent pas". Un dernier mandat ? "Je ne vous le dirai pas. Seul Dieu peut dire si je serai vivant d'ici 2021."

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.